xoriburu.info
Ecosystèmes

L'éclipse passe à l'écumoire


Jeudi 19 Mars 2015


Demain l'éclipse débutera à 9h11 sur le Pays Basque pour arriver à son maximum à 10h15. A défaut de lunettes de protection spéciales, la société d'astronomie populaire de la côte basque explique les astuces pour observer les deux astres sans s'y bruler les yeux.




Que les observateurs d'éclipse les oublient : les lunettes qu'ils ont conservées depuis la dernière éclipse en 1999 peuvent s'avérer abîmées. « Même si les filtres solaires ont l’air en parfait état et ne présentent ni trou, ni rayures, ni plis, leurs propriétés protectrices peuvent s’altérer avec le temps, explique la société d'astronomie populaire de la côte basque logée à l'école du Reptou à Biarritz. Mieux vaut ne prendre aucun risque et considérer les lunettes comme étant à usage unique. »

Des mains ou une simple passoire, les recettes pour observer le phénomène de l'éclipse

A défaut de lunettes spéciales, la société d'astronomie livre les trucs et astuces pour observer l'éclipse sans danger. De façon ludique même.

La méthode ? Le sténopé. « A travers le feuillage des arbres, quand la saison le permet, les interstices entre les feuilles laissent passer la lumière de notre étoile et projettent sur le sol et les murs des ombres dites « volantes » représentant l’image de l’éclipse. » poursuit la société. Il est vrai que le printemps n'est officiellement déclaré que dans deux jours, les feuilles ne sont que des bourgeons sur leurs arbres.

Mais il est facile de reproduire ce phénomène. Les mains, un simple écumoire ou une passoire feront parfaitement l'affaire. Avec les mains ? Superposez-les, doigts écartés, afin de créer de petits espaces qui deviendront chacun un puits de lumière, explique la société. Ou utilisez passoire ou de toute surface comportant de petits trous. « Cette méthode possède l’avantage, outre son côté ludique, que l’observateur est dos au Soleil et peut également photographier sans danger ces images projetées sur les murs et sols (choisir un sol plutôt clair). La distance entre les mains ou la passoire sera variable par rapport au mur ou au sol, en fonction de la dimension de ces trous ou interstices »

Un fait est certain. Même si au maximum de l'éclipse la lune cachera 75% du soleil, le danger guette l'œil qui voudra l'observer. « Toute observation à l’oeil nu du Soleil entraîne une brûlure indolore et instantanée de la rétine (la macula) qui n’est pas réparable » rappelle la société. Pas la peine d'en prendre le risque.

A lire aussi : Les animaux éclipseront-ils la lune ?

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2018 - 14:59 Biarritz aime la glisse, même sous la neige

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement