xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

J'en veux plus !


Vendredi 19 Juillet 2013


« Elle l’a jetée dans ses bras en lui lançant je n’en veux plus et s’est engouffrée dans le bus ! » Ce n’est pas un paquet de bonbons que cette jeune femme a ainsi abandonné. Mais une petite chienne en plein centre de Bayonne. Au Banana Snack de Bidart, Bertrand raconte son histoire.




La lilliputienne Lili fait jaser au Banana Snack ©DR
La lilliputienne Lili fait jaser au Banana Snack ©DR
« Elle tient à peine dans mes mains, raconte Bertrand. Nous l’avons depuis deux jours ; elle est déjà chez elle. » L’histoire de Lili est surprenante et elle fait jaser au Banana Snack sur la plage d’Ilbarritz. Surtout qu’autour du comptoir on ne badine pas avec les histoires d’animaux. On les aime tout simplement.

Désormais, lili partage la vie de Pacha

Qui va mener l'autre par le bout du museau demain ? ©DR
Qui va mener l'autre par le bout du museau demain ? ©DR
Alors que la belle-maman de Bertrand attend le bus dans le centre de Bayonne, une jeune femme s’approche d’elle. Jusque là rien de surprenant. Quand soudain elle lui lance dans les bras un chiot. Pas plus gros qu’une grosse pomme. « Prenez-le ! Je n’en veux plus ! » s’exclame-t-elle pour toute explication. Et ni une ni deux elle monte dans le bus qui démarre.

La belle-maman reste sans voix. Le bus qu’elle ne devait pas prendre s’éloigne. Dans ses bras, la petite boule tremble de tous ses membres. Son bus arrive sur ces entrefaites et la dame ramène le petit animal chez elle.

Depuis toute la famille a adopté le chiot. Un poids plume qui tient donc dans deux mains. « Elle doit avoir deux mois, relève Bertrand encore estomaqué par cette histoire. Elle n’est pas tatouée. Nous allons l’amener chez le vétérinaire. Nous l’avons appelé Lili. » Lili, pleine de vie, joue comme le chiot inconscient qu'elle est.

Lili a vite conquis le cœur de la maisonnée. Pacha, le grand chien de la maison, va apprendre à partager les caresses. Mais sans doute pas les balles que ne lui disputera pas la lilliputienne Lili ! Et qui demain mènera l’autre par le bout du museau ?

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement