xoriburu.info
Chienne de vie !

J+61... Le 11 mai, je confine


Jeudi 7 Mai 2020


Soixante et un jours, déjà... Le journal d'un chien confiné avant l'heure.




« Que feras-tu le 11 mai ? » Je n’entends plus que ça chez les deux jambes. Je crains le pire. Qu’ils nous oublient. Nous, les chiens qui pendant ces deux mois les ont tenus à bout de pattes. Car depuis deux mois on na pas chômé. N’ai-je pas, tous les jours, attendu midi, pour me faufiler dans leur lit pour les en déloger, bondi de joie aux centaines de balades qu’ils m’ont imposées pour prendre l’air. Ne les ai-je pas tirés vers Paulette et ses brioches où ils ont taillé une bavette - elle en ferait une tête Paulette si je ne venais pas...Ne les ai-je pas poussés à un peu d’exercice, ma balle dans la gueule, sortis de leurs idées noires confinées à chercher sur les pages jaunes où me trouver un os... Et s’ils l’oubliaient. Et si pour le leur rappeler, tous les chiens du monde se croisaient les pattes ce 11 mai. Imaginez, on serait plus de sept millions en grève dans l’Hexagone. Et si on arrêtait un instant de regarder les chats en chiens de faïence, on dépasserait les 20 millions de quatre pattes... Le 11 mai, c'est décidé, je confine.

Jules


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Avril 2020 - 13:53 J+ 53... Aguilera, la belle affaire

Mardi 21 Avril 2020 - 19:41 J+45... A Paris Basile !



Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site




La côte basque en images



On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

09/10/2019

La puce à l'oreille
11/08/2019

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

Inscription à la newsletter

Téléchargement