xoriburu.info
Chienne de vie !

J+45... A Paris Basile !


Mardi 21 Avril 2020


Quarante-cinq jours... Le journal d'un chien confiné avant l'heure.




Le rouge-gorge a cédé le terrain au rouge-queue ©xoriburu
Le rouge-gorge a cédé le terrain au rouge-queue ©xoriburu
A un poil près je le croquais. Un moineau tendre à souhait qui s’est engouffré hier dans la maison par une fenêtre ouverte. Elle n’a pas pu s’en empêcher : juchée sur ses trois pattes elle a ouvert une autre brèche pour qu’il s’en sorte. Il s’en est sorti sans perdre une plume. Elle n’a même pas pensé à moi ! C’est pourtant pas faute de lui dire que moineaux et tourterelles me narguent tous les jours au jardin. Et le merle...

Le rouge-gorge s’en est retourné à sa datcha d’été. Il a cédé le terrain au rouge-queue. Les piafs ne connaissent pas l’histoire du confinement... Je les compte un à un : y’en a pas plus que l’an dernier.

A la lucarne, ils ont pourtant dit que les bêtes sauvages profitaient du confinement pour fouler les cités. J’ai pas vu l’ombre encore d’un vautour. Ni d’un sanglier. Faut dire que cet hiver les sangliers, on les a attendus avec les fusils à Mouriscot... Ils ont peut-être pas envie de se prendre d’autres prunes.

Y’a bien le lézard qui se dore la pilule sur le grand mur. Mais je l’ai reconnu : l’année dernière il y squattait déjà. Y’a bien Basile là-haut qui vole et virevolte. Celui-ci non plus ne connaît pas l’histoire du confinement. Basile, c’est le milan noir qui chaque printemps retrouve sa belle sur la côte.

Demain faut que je leur dise à toutes les bestioles qui ne connaissent pas les frontières : leurs copains de Hegalaldia ont écrit à leur ministre. Elle va débloquer 19 millions d’euros pour « les parcs zoologiques, les cirques et refuges au titre de l’alimentation et des soins prodigués aux animaux. » Et les centre de soins pour la faune sauvage ? 2292 animaux sauvages accueillis rien qu’à Hegalaldia en 2019. J’vais dire à Basile et aux autres piafs de monter d’un coup d’aile à la capitale voir la ministre.

Jules


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 7 Mai 2020 - 19:51 J+61... Le 11 mai, je confine

Mercredi 29 Avril 2020 - 13:53 J+ 53... Aguilera, la belle affaire



Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site




La côte basque en images



On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

09/10/2019

La puce à l'oreille
11/08/2019

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

Inscription à la newsletter

Téléchargement