xoriburu.info
Chienne de vie !

J+40... Les brioches de Paulette


Jeudi 16 Avril 2020


Quarante jours... Le journal d'un chien confiné avant l'heure.




©xoriburu
©xoriburu
Elle rempile ! L’os n’a pas raccroché tous ses morceaux qu’ils ont dit. Pas terminé son confinement de première main. Bon, c’est un peu de ma faute : en reculant devant la furie d’une chienne, je lui ai tapé le tibia. Et, j’y suis pas allé de main morte. Alors si elle rempile on rempile tous avec. Et lui, il sourit jaune. Mais à toute chose malheur est bon : y’a Paulette ! Sans lui je ne gouterai pas à ses bienfaits. Paulette c’est l’amie des bêtes. De toutes les bêtes. Des tranches de brioche dorée plein les mains. Paulette ne sort plus de chez elle. Porte fermée, fenêtre ouverte. La fenêtre du paradis et du pain brioché. Des générations de copains passées sous cette fenêtre. A la maison, je suis la quatrième. Avant moi, il y a eu le gros noir qui croquait les os comme la vie. Y’a eu le squatteur, le roi du quartier à son époque qui tapait la bavette au resto d’à côté. Fine gueule en plus. Quand Paulette était à court de brioche, elle le passait au pain de mie. Avec du beurre, s’il vous plait, autrement il passait son chemin... Puis y’a eu la belle blonde qui a marché dans les pas du squatteur. Et enfin moi... J’ai pas encore goûté au pain beurré. J’ai le temps... J’ai à peine 16 mois.

Jules


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 7 Mai 2020 - 19:51 J+61... Le 11 mai, je confine

Mercredi 29 Avril 2020 - 13:53 J+ 53... Aguilera, la belle affaire



Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site




La côte basque en images



On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

09/10/2019

La puce à l'oreille
11/08/2019

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

Inscription à la newsletter

Téléchargement