xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Huit cent chiens à la Ficoba d'Irun


Vendredi 26 Avril 2013


Terrier kerry blue, pékinois, saluki ou caniche nain... dimanche le parc d’exposition d’Irun, Ficoba, va bruire de huit cents voix canines. Bichonnés par leurs propriétaires, ils tenteront de taper dans l’œil expert des jurés canins. Dans l’espoir de ravir la coupe du Roi.




De nombreuses coupes attendent les élus ©V.B
De nombreuses coupes attendent les élus ©V.B
En dépit de la crise, la coupe du Roi fait toujours chavirer le cœur des propriétaires canins. Pas moins de huit cents chiens vont concourir dimanche dans l’espoir de ravir la récompense ultime de l’exposition internationale canine qui se tiendra dimanche à la FIcoba. Certes les inscriptions n’ont pas été à la hauteur de celles de l’année dernière mais Javier Redonde, organisateur de l'exposition et président de la Société Canine du Gipuzkoa, se déclare très satisfait du niveau de participation : « Nous nous attendions à la difficulté d'atteindre le chiffre de 2012. La crise touche aussi ce type d'évènements, mais nous arrivons à maintenir des niveaux exceptionnels de participation. »

Deux cents races canines s'affronteront

Avant de fouler le tapis vert du concours, les chiens s'apprêtent ©V.B
Avant de fouler le tapis vert du concours, les chiens s'apprêtent ©V.B
Chien nu du Pérou, lévrier afghân, mâtin espagnol, pointer ou terrier norvégien plus de deux cents races canines seront présentes à la XXXIVème exposition internationale canine du Gipuzkoa. Dès 9h30, les chiens ou plutôt leurs propriétaires attendront fébrilement leur tour pour passer sous l’œil averti des juges espagnols, grecs, suédois, slovaques, croates et italiens. Comme les années précédentes, ils participeront au concours du Meilleur Spécimen de chaque race, qui se prolongera jusqu'à 16 heures.

Puis viendra l’heure des finales de groupe, qui culmineront avec l'élection du Meilleur Chien de l'Exposition. Deux autres prix que recherchent les éleveurs sont le Certificat d'aptitude au championnat d'Espagne (CAC) et le Certificat d'aptitude international (CACIB). En plus de ces prix, les chiens participeront à d'autres finales, comme celle du meilleur couple, meilleur lot d'élevage, meilleur vétéran, meilleur jeune espoir, meilleur chiot et meilleure race espagnole.

Nouveauté cette année : des exhibitions d’agility. « Cette discipline sportive consiste en un parcours d'obstacles que le chien doit effectuer seul le plus vite et le mieux possible, sans laisse ni collier, ni incitation quelconque. Le guide ne peut toucher le chien ni les obstacles, sauf accidentellement. Le maître doit guider son chien avec sa voix et ses gestes, autrement dit, par le langage du corps. L'animal doit donc être dûment formé. Raison pour laquelle il y aura aussi une exhibition de dressage et un concours de jeunes présentateurs. »

L'exposition est ouverte au grand public au prix de 5 euros pour les adultes et de 3 euros pour les enfants de moins de 10 ans.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement