xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Hegalaldia lance un appel à la vigilance


Mardi 24 Février 2015


L'océan était blanc à perte de vue aujourd'hui et Hegaladia n'espère pas revivre le cauchemar de l'an dernier quand des guillemots de Troïl se sont échoués par vagues sur les plages basques. Mais le centre de sauvegarde de la faune sauvage appelle à la vigilance des promeneurs sur la côte : deux oiseaux ont déjà été signalés échoués sur les plages d'Anglet.




L'an dernier, Hegalaldia avait réussi à sauver quelques guillemots de Troïl et les relâcher ©V.B.
L'an dernier, Hegalaldia avait réussi à sauver quelques guillemots de Troïl et les relâcher ©V.B.
Le vent a soufflé sur le golfe de Gascogne aujourd'hui et la houle a démonté l'océan qui du littoral était blanc à perte de vue. Vague sur vague ont déferlé sur les plages basques et laissé dans leur sillage deux guillemots de Troïl à Anglet. Aussitôt le centre de sauvegarde de la faune sauvage installé à Ustaritz, Hegalaldia, en a été alerté.

Quelques oiseaux pélagiques pourraient s'égarer sur nos côtes

Remake du cauchemar vécu l'an dernier lorsque les tempêtes successives ont affaibli les oiseaux du grand large ? Une année terrible où des centaines de guillemots de Troïl et pingouins Torda épuisés ont échoué sur le littoral.

C'est la raison pour laquelle Hegaladia lance un appel à la vigilance. A priori les tempêtes cet hiver ne se sont pas succédé et les oiseaux pélagiques sont déjà en route pour leurs colonies de nidification, quand ils ne les ont pas déjà atteintes. Irlande, Grande-Bretagne et autres pays du nord...

Pour autant certains en retard risqueraient bien de se trouver pousser par des vents mauvais vers la côte basque. Aussi le centre appelle les promeneurs des plages à rester vigilants. « A savoir que si vous trouvez un oiseau de ce type sur la côte, ce n'est pas normal. Même si celui-ci parait vif et ne présente aucune blessure, ce sont des oiseaux dits "pélagiques" : ils se posent sur terre UNIQUEMENT pendant la reproduction qui se produit au Nord. Ceux croisés sur nos côtes sont donc systématiquement affaiblis et nécessitent les soins de professionnels... » écrit-il sur sa page Facebook.

Nous vous rappelons le numéro du centre : 05 59 43 08 51 ou 06 76 83 13 31.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Juillet 2019 - 16:09 La huppe fasciée en goguette à Bibi


Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement