xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Grand Hamster : la France a failli


Vendredi 21 Janvier 2011


Voilà qui pendait au nez de la France. Elle sera de nouveau appelée à s’expliquer devant la Cour européenne de Justice. Cette fois-ci sur sa défaillance dans la protection du grand hamster d’Alsace. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été prévenue. A plusieurs reprises la Commission européenne l’avait avertie. Mais l’Hexagone n’est pas allé assez loin dans son programme de conservation de ce petit mammifère en voie de disparition. Et de ce fait, il n’a pas respecté la directive « Habitats » concernant cette espèce.




Le grand hamster est un rongeur protégé depuis 1993 qui ne vit qu’en Alsace. C’est une espèce surtout nocturne, solitaire et polygame. L’animal tricolore hiberne à l’entrée de l’hiver dans son terrier où il aura amassé ses réserves alimentaires. En mars-avril, il sort de sa léthargie et de son terrier. Viennent les belles amours. La femelle donnera naissance à deux, voire trois portées entre mai et août.

Le siècle dernier n’aura pas été tendre avec lui. Plusieurs facteurs ont réduit sa population comme peau de chagrin. Comme son territoire. De la polyculture sa région passe à la monoculture du maïs. Finis la luzerne, le blé dont il raffole. Labours trop précoces, emploi des pesticides… morcellement du territoire et chasse à un rongeur qui provoque des dégâts dans les cultures.

En 2007, on estime qu’il reste moins de 200 terriers parsemés dans quelques communes autour de Strasbourg. On en recensait 1167 six ans plus tôt.

La France, sermonnée par la Commission européenne, adopte un plan de sauvegarde de l’espèce pour 2007-2013. Hier, l’avocat général du tribunal de la Cour de justice européenne saisie par la Commission a estimé hier que « La République française a manqué aux obligations qui lui incombent en vertu de l’article 12, paragraphe 1, sous d), de la directive 92/43/CEE concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages du fait que

– les mesures agro-environnementales prises en faveur du Grand Hamster (Cricetus cricetus) n’incluent que 60 % des surfaces peuplées par cette espèce et n’ont pas été appliquées aux zones de présence des hamsters autres que les zones d’action prioritaire et l’aire de reconquête

– que les mesures agro-environnementales prises en faveur du Grand Hamster ne sont pas suffisantes pour que des populations viables se développent de manière durable et

– que les mesures cohérentes et coordonnées, à caractère préventif pour la protection du Grand Hamster contre une détérioration de son habitat par des projets d’urbanisme étaient encore incomplètes à la date pertinente. »

L’avis de Juliane Kokott n’est pas contraignant. Pour autant, les juges de la Cour, dans 80% des cas, l’écoutent lorsqu’ils rendent leur arrêt. Et si tel est le cas, ils pourraient condamner la France à une forte amende.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement