xoriburu.info
Eko-société

Gommez mégots, plastique et cotons-tiges des eaux du Pays Basque


Vendredi 20 Mars 2015


Mégots de cigarettes, emballages alimentaires, cotons-tiges et microbilles de plastique de cosmétiques exfoliants, depuis ce vendredi les Initiatives océanes pointent du doigt quatre déchets parmi d'autres qui polluent les rivières et les océans. Rendez-vous sur vos plages et rives de cours d'eau !




Les Initiatives océanes organisent de nombreuses opérations de nettoyage sur le Pays Basque. Cliquez sur la photo pour les retrouver (capture écran)
Les Initiatives océanes organisent de nombreuses opérations de nettoyage sur le Pays Basque. Cliquez sur la photo pour les retrouver (capture écran)
Plastique, polystyrène, verre... Les cours d'eau, les mers et les océans charrient des millions de déchets dans le monde. Parmi eux quatre bien identifiés : les cotons-tiges, les mégots de cigarette, les emballages alimentaires et les microbilles de plastique issus des cosmétiques. Ce sont ces quatre déchets que les Initatives océanes placent sous leurs projecteurs cette année. Quatre déchets que l'on peut arrêter de jeter n'importe où. Et d'abord dans les toilettes !

Les produits de gommage du visage utilise des microbilles de plastique

Les toilettes ? C'est souvent le chemin qu'empruntent les cotons-tiges. Jetés sans mégarde dans la cuvette des toilettes plutôt que les poubelles. Mais les cotons-tiges ne sont pas biodégradables. Leurs tiges sont issues de l'industrie pétrochimique et mettent des années avant se dissoudre méchamment dans l'eau. De tuyau en tuyau elles échouent dans les stations d'épuration. Trop petits, ils passent entre leurs mailles et terminent dans les eaux douces et salées. Lors des Initiatives océanes de 2014, les bénévoles en avaient ramassé 37 000 au bord des laces, fleuves d'Europe.

Et les mégots l'an dernier ? 65 000 ! Les emballages alimentaires ? 41 000 ! Et les microbilles plastique issues des produits cosmétiques ? Impossibles de les compter ! Ces microbilles jouent le rôle de particules exfoliantes dans les crèmes de gommage pour le visage ou le corps. Mais pas plus que les cotons-tiges, elles sont biodégradables. Elles envahissent insidieusement les eaux qu'il faudrait passer au tamis serrer pour les en débarrasser ! « Une pollution quasi-invisible dans l’eau mais bien réelle, d’autant plus qu’elles peuvent avoir un impact direct sur notre alimentation. Ingérées par les animaux marins et tout aussi peu dégradables que le reste des matières plastiques, elles peuvent en effet remonter l’intégralité de la chaîne alimentaire jusqu’à notre assiette ! » explique Surfrider.

Les Initiatives océanes sont justement cette année l'occasion pour les bénévoles de la fondation de sensibiliser le grand public qui viendra aux différentes opérations de nettoyages de plages et de berges au Pays Basque et ailleurs. Des opérations organisées par des particuliers ou des associations. Telle à Hendaye demain par le Cpie Littoral basque, sur les berges de la Nive par UDE, Ustaritz défendre l'environnement...

Et de leur dire : ne jetez plus vos mégots dans les rues, les cotons-tiges dans les toilettes, les emballages alimentaires dans les champs. Et renseignez-vous sur les cosmétiques de gommage que vous utilisez...

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement