xoriburu.info
Zooms

Foie gras au prétoire


Vendredi 23 Janvier 2015


C'était une première en France alors que, hier, un producteur vendéen de foie gras comparaissait devant la justice pour mauvais traitement, cité directement par l'association L214. Association qui un an avant avait présenté des images tournées au sein de l'entreprise.




Hier, jeudi 22 janvier, le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon a été l'objet de toutes les attentions. Il examinait une affaire dans laquelle un producteur vendéen de foie gras était poursuivi pour sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux et pour mauvais traitements envers un animal, cité directement par l'association de protection animale, L214.

Le procureur de la République a demandé la relaxe du producteur de foie gras

Cette dernière avait présenté l'an dernier une vidéo dont les images avaient été prises sous le manteau de canards enfermés dans des cages individuelles et certains à l'agonie. Si l'Union européenne a interdit les cages individuelles en 2011, elle a laissé aux producteurs jusqu'au 31 décembre de cette année pour s'adapter à cette nouvelle norme. Cages individuelles ou pas, l'association milite pour l'interdiction du gavage qui, pour tous les protecteurs des animaux, génère de graves souffrances chez les cananrds et les oies qui le subissent.

Le procureur de la République a demandé la relaxe du producteur qui a déjà perdu quelques gros gros clients, dont Joël Robuchon, et des amendes de 10 000 euros à l'encontre de l'association L214 et 2000 euros de son porte-parole pour recel de dégradation. En effet, l'entreprise vendéenne avait porte plainte contre L214 pour dégradation.

C'est la première fois en tous les cas que le foie gras, inscrit au patrimoine culturel et gastronomique protégé de la France entrait ainsi dans un prétoire. La décision du tribunal devrait être rendue le 19 mars prochain.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement