xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Espagne : une campagne à rebrousse-poil


Mardi 16 Octobre 2012


Il ne le ferait jamais... Et pourtant, s’il le faisait. S’il franchisait le pas, nous laissant, sans voiture, au bord de la route. Seul... El Refugio se lance dans une campagne à rebrousse poil.




Que dirions-nous si nos chiens prenaient la poudre d’escampette ? Au volant de notre voiture. Nous abandonnant en pleine nature. Budy l’a fait. Il avait une famille composée d’un père, d’une mère et d’une adolescente. Pourtant Budy a décidé de les laisser pour compte sur le macadam.

El Refugio veut interpeller les maîtres sur la souffrance de l'abandon

Si tous les chiens suivaient les traces de Budy... Un cauchemar pour leurs propriétaires ! Bien sûr la scène est une fiction. Mais pour la mettre en scène, l’association madrilène de protection animale a fait appel à des acteurs bien réels. Réalisée par la maison Pelìculas Pendelton, la vidéo n’est pas plus longue qu’un abandon.

« Bien qu’elle paraisse humoristique, cette campagne est en réalité un mélodrame. Cela nous remplit tous de joie de voir gagner, ne serait-ce qu’une seule fois, ceux qui sont toujours les perdants, a déclaré Nacho Paunero, président du Refuge. Mais nous voulons aussi que les gens réfléchissent à l’angoisse, la désolation et la souffrance qu’engendre le fait d’être abandonné. Malheureusement, nous ne prenons conscience des problèmes que lorsque nous les vivons personnellement. C’est ce que nous avons voulu refléter en utilisant des clefs sociales réactives : peu de choses peuvent autant désespérer un père de famille que la perte de sa voiture. » Vidéo à multiple détente donc !

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement