xoriburu.info
Les animaux de nos mers et rivières

Elle court, elle court l'écrevisse de Louisiane en Pays Basque (2/2)


Jeudi 4 Juillet 2013


Des écrevisses de Louisiane au Pays Basque ? Tangi Le Moal, chargé de secteur Pays Basque et Landes et Alionka Boiché chargée de mission sur le Pays Basque, tous deux au sein du Conservatoire des espaces naturels Aquitaine sont en première ligne pour constater les débuts de l'invasion de ce fléau.




Les écrevisses fouillent la vase du fond des cours d'eau mettant en suspension la matière organique ©V.B.
Les écrevisses fouillent la vase du fond des cours d'eau mettant en suspension la matière organique ©V.B.
Le Conservatoire des espaces naturels Aquitaine protège et gère 75 sites naturels en Aquitaine, dont 12 au Pays Basque. Parmi ces derniers des zones humides et des étangs. Sur le site de Xurrumilatx à Arcangues, l'écrevisse de Louisiane a colonisé les eaux. Son propriétaire Michel Guilhou, en partenariat avec le CEN Aquitaine, a entamé un bras de fer avec cette espèce invasive et tous les deux jours va relever la vingtaine de pièges pleines de ses ennemis. Point avec Alionka Boiché et Tangi Le Moal sur les autres sites.

Alionka Boiché et Tangi le Moal s'alarment de la présence de l'écrevisse de Louisiane ©V.B.
Alionka Boiché et Tangi le Moal s'alarment de la présence de l'écrevisse de Louisiane ©V.B.
L’écrevisse de Louisiane avance à grand pas en France, a-t-elle colonisé les sites gérés par le CEN au Pays Basque ?

Seul le site de Chourroumillas (Xurrumilatx) est infesté. La réserve naturelle d'Errota Handia située à trois kilomètres à vol d'oiseau mais se trouvant sur le bassin versant de l'Uhabia est indemne. La semaine dernière j'ai posé des nasses afin de contrôler la présence d'écrevisses, les résultats sont négatifs. Aucune écrevisse capturée ! Il est certain qu'elles ont déja colonisé le bassin de l'Uhabia, mais elles ne sont pas remontées jusqu’à la RNR. L'écrevisse est très mobile ; elle peut donc coloniser rapidement un nouveau milieu.


Quels sont les dégâts provoqués par cette espèce exotique ?

Dans les milieux où elles s'implantent, les écrevisses se nourrissent de la végétation aquatique. Puis quand celle-ci vient à manquer, elles s'attaquent aux macro invertébrés, aux têtards, aux petits poissons puis aux hélophytes. La végétation aquatique est essentielle pour la reproduction des poissons : ce sont des zones de cache des poissons et de reproduction des odonates. Lorsque l’écrevisse est présente, l'équilibre du milieu est bouleversé et il s’appauvrit. Les odonates ne trouvent plus les herbiers nécessaires à leur reproduction.

En manque d'oxygène, les odonates, ici une demoiselle, disparaissent des sites infestés par les écrevisses de Louisiane ©V.B.
En manque d'oxygène, les odonates, ici une demoiselle, disparaissent des sites infestés par les écrevisses de Louisiane ©V.B.
La perte de la végétation aquatique entraîne des pertes d'oxygénation de l'eau et les matières organiques ne sont pas transformées. Les écrevisses fouillent la vase du fond des cours d'eau mettant en suspension la matière organique, réduisant ainsi la pénétration de la lumière nécessaire aux être vivants chlorophylliens. Ensuite les écrevisses creusent de très longues galeries qui fragilisent les berges et les ouvrages, la terre qu'elles enlèvent des berges augmente d'autant plus la turbidité de l'eau. Plus de turbidité donc moins de lumière, moins de végétaux donc une perte en oxygène de l'eau.


Quelles sont les conséquences ?

Tout l'équilibre de l'écosystème est perturbé. Moins d'oxygène, et les espèces les plus sensibles comme les odonates disparaissent. La ressource alimentaire diminue donc pour les poissons et les oiseaux venant se nourrir de ces espèces. S’il n’y a plus de ressources, ces espèces vont disparaître à leur tour...

.


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 16:58 Un globicéphale échoué à Bidart


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement