xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Drôle de faune


Mardi 24 Août 2010


Chaque été, une drôle de faune se promène en toute liberté dans les campagnes et les villes. Drôle ou plutôt étrange parce que ceux qui les croisent sont plutôt habitués à les observer, les uns sur petit ou grand écran, les autres in live, dans des parcs zoologiques.




Voilà quinze jours c’était un jeune wallaby de Bennett qui errait dans les rues de la petite commune de Fruges dans le nord de la France. Nul ne savait à qui il appartenait jusqu’à ce que son propriétaire se manifestât. Celui-ci parvient à le rattraper et le ramener chez lui. Le marsupial avait une compagne qui l’attendait sagement dans son enclos. Malheureusement le jeune animal est mort une semaine après. En dépit de l’intervention d’un vétérinaire.

La semaine dernière, dans le sud cette fois-ci, un autre marsupial, la patte cassée, trouve abri au fin fond d’un jardin. Les résidents de la maison alertent les pompiers qui interviennent. Ces derniers l’amènent chez un vétérinaire qui l’examine. Le praticien doit se résoudre à l’euthanasie : l’animal est trop blessé pour être opéré. Jusqu’à présent, personne ne s’est identifié comme son propriétaire.


L'iguane n'est pas un animal domestique  xoriburu
L'iguane n'est pas un animal domestique  xoriburu
En début de semaine, c’est un iguane qui se promenait dans les rues d’un village près d’Agen ! Capturé, il a été remis au centre régional de sauvegarde de la faune sauvage d’Aquitaine dans l’urgence. Or ce dernier, comme il l’a expliqué à la Dépêche du Midi, n’a pas de certificat de capacité délivré par les pouvoirs publics pour prendre soin de cette espèce. On devra rapidement lui trouver un centre d’accueil habilité à le recevoir. Encore une fois, le propriétaire de l’animal n’a pas pointé son nez pour récupérer son animal de compagnie.

Les chiens, les chats, les cochons d’Inde ou les canaris ne suffisent plus comme animaux de compagnie. Les animaux exotiques connaissent leur petite vogue depuis quelques années. Pas seulement en France… Les nouveaux maîtres les achètent, qui sous le manteau, qui auprès d’éleveurs agréées. Mais ils oublient parfois un détail… de taille pourtant. La possession de tels animaux non domestiques requièrent des autorisations spéciales : une autorisation préfectorale de détention pour les uns, un certificat de capacité pour les autres. Formalités valables tant pour les particuliers que les établissements professionnels.

De fait, en 2004, le ministère de l’Ecologie avait pris un arrêté pour encadrer la possession de tels animaux. Animaux qui, si besoin est de le rappeler, ne sont pas domestiques. S’ils venaient à s’échapper de leur domicile, les conséquences sont parfois fâcheuses en matière écologique. On a assez tiré la sonnette d’alarme avec les tortues de Floride, prédatrices redoutables pour la faune locale des cours d’eaux quand leurs maîtres s’en débarrassaient là. Sans oublier certaines espèces qui menacent la vie de des passants qui croisent leur chemin…

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement