xoriburu.info
Eko-société

Dire « yes » à Bidart


Lundi 9 Juillet 2012





Les demoiselles d'honneur attendent joyeusement la future mariée  ©DDL
Les demoiselles d'honneur attendent joyeusement la future mariée ©DDL
Il peut être branché de se marier religieusement en l’église de Bidart, le village basque sur la mer. C’est ce qu’a dû penser, Nigel Wray, président du célèbre club de rugby des Saracens de Londres, dont la fille avait épousé civilement en Angleterre le pilier international Tom Marcy, et qui a organisé la cérémonie religieuse à Bidart où il possède sa maison de vacances sur la falaise, près de la chapelle de la Madeleine.

Les garçons d'honneur ont accompagné le futur marié dans l'église ©DDL
Les garçons d'honneur ont accompagné le futur marié dans l'église ©DDL
Et quand les Britanniques se mettent en tête d’organiser un beau mariage, ils ne font pas les choses à moitié.

Cérémonie parfaitement réglée ave double bénédiction : catholique par Jean Bernard Haillet, curé de Bidart, anglicane par le révérend Stuart Owen spécialement venu de Londres.

Présence de garçons d’honneur style play boy, vêtus d’impeccables costumes bleu marine. Arrivée dans de grosses Mercedes de Demoiselles d’honneur ravissantes, habillées avec élégance de robes légères, et maniant le bouquet de fleurs avec une distinction toute britannique.

Elle dira bientôt dira Yes ©DDL
Elle dira bientôt dira Yes ©DDL
Et enfin arrivée en vedette américaine de la mariée, à bord d’une énorme Rolls Royce blanche.

Une mariée drapée dans une très belle robe blanche comme le Rolls dont la lourde traîne dut être aussitôt prise en main par les demoiselles d’honneur.

Un beau spectacle pour un samedi après-midi que les badauds bidartars ont apprécié à sa juste valeur. Comme les aubergistes avaient apprécié l’arrivée de centaines d’Anglais qui remplirent tous les hôtels de la commue et vidèrent tous les fûts de bière.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site




La côte basque en images



On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

09/10/2019

La puce à l'oreille
11/08/2019

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

Inscription à la newsletter

Téléchargement