xoriburu.info
Coin des arts

Deux mille cinq cents kilos de bonbons dans les poches des Rois mages de Saint-Sébastien


Jeudi 4 Janvier 2018


Les Rois mages qui ce vendredi cinq janvier débarqueront à Saint-Sébastien et vêtiront pour la circonstance des nouveaux costumes dessinés et confectionnés par Cinthya Cubillo, lauréate du concours organisé par le cluster Donostia Mode du conseil de développement économique de la ville.




Cinthya Cubillo a dessiné et confectionné les costumes. ©Mairie de Saint-Sébastien
Cinthya Cubillo a dessiné et confectionné les costumes. ©Mairie de Saint-Sébastien
C'est à onze heures que Melchior, Balthazar et Gaspard rendront leur traditionnelle visite à Saint-Sébastien. Si les conditions météorologiques le permettent, les trois Rois mages devraient arriver par le fleuve Urumea, à bord d'une chaloupe.

Cette année les rois mages revêtiront de nouveaux costumes. Des habits dessinés et confectionnés par la lauréate du concours organisé par le cluster Donostia Mode du conseil de développement économique de la ville. Cinthya Cubillo a paré les trois personnages de couleurs différentes : vert pour Gaspard, grenat pour Melchior et bleu turquoise pour Balthazar. Non seulement leurs parures ont été cousues mains, mais en plus les fourrures qu'ils porteront seront fausses et écologiques.

A dix-huit heures la cavalcade

Comme chaque année, les rois mages feront un circuit millimétré dans les quartiers de la ville.
Au programme,
11:15 - 11:30 : Plaza Cataluña (Gros)
11:45 - 12:00 : Juan XXIII (Bidebieta)
12:30 - 12:45 : Plaza Sagastieder (Intxaurrondo)
13:15 - 13:30 : Plaza Ferrerías (Amara)
14:00 - 14:15 : Plaza José María Sert (Antiguo)

Puis direction la mairie de Donosti où ils recevront les enfants. Puis à 18 heures la cavalcade démarrera qui rassemblera près de cinq cents personnes. Les mages dans leurs carrosses, accompagnés de leurs pages, des musiciens... Et 2500 kilos de bonbons dans les poches que mêmes les enfants diabétiques pourront savourer.

A vingt heures enfin un feu d'artifice sur le fleuve clôturera la journée sur le fleuve.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os


On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

Cette semaine, un nouvel panneau est apparu au lac Mouriscot. Ou plutôt une feuille de classeur à petits carreaux protégée des intempéries par une enveloppe plastique. L'auteur du petit mot y interpelle les promeneurs du lac : Vous ne verrez plus les chevaux se promener autour du lac.
En cause : les crottins des chevaux en balade ! Il semble en effet que des personnes se soient plaintes des dépôts chevalins. Des crottins que le Pôle Équestre de Biarritz nettoie deux fois par semaine, énonce la missive. L'auteur rappelle à juste titre que le crottin est biodégradable et bon pour la nature. Les jardiniers en herbe ou non l'utilisent pour leurs jardins... Le petit mot doux termine sur cette question qui taraude la société : "Vous préférez peut-être les pesticides ?" Décidément, ça chauffe à Mouriscot. En effet, depuis quelques semaines, les cyano-bactéries en troublent les eaux - à quelques encablures de là, ces bactéries ont aussi fleuri au lac Marion. Les pêcheurs, baigneurs et promeneurs sont avertis par la mairie de la commune : risque sanitaire, affichent des pancartes communales fichées ci et là. La baignade, la pêche, les activités nautiques sont interdites. Ainsi que tout contact avec l'eau. "Ne pas faire abreuver les animaux dans le lac" ajoutent-elles. On se demande comment les canards et autres oiseaux, poissons et invertébrés se débrouillent à survivre dans ces eaux polluées.

09/10/2019

La côte basque en images


La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche


Inscription à la newsletter

Téléchargement