xoriburu.info
Zooms

Des oiseaux meurent à Roissy


Mardi 5 Mars 2013


Plus de mille animaux sauvages vivants saisis par les douanes françaises l'an denier. Un record de ces dix dernières années. Les animaux récupérés sont souvent confiés à des structures spécialisées. Reste les autres...




Reptiles, tortues, peaux d'ours bancs et oiseaux... Le trafic de la faune sauvage, vivante ou morte, ne s'arrête pas aux frontières françaises. Il y transite ou y écoule ses trophées. Les douanes françaises l'an dernier ont eu fort à faire pour lever les lièvres.

Car les trafiquants utilisent tous les stratagèmes pour passer en douce leurs précieuses marchandises. Ils les cachent dans leurs voitures, dans leurs valises, dans leurs poches... partout où ils pensent pouvoir passer les contrôles sans coup férir. Parfois leurs planques ne passent pas si inaperçues et les douaniers leur tombent dessus. C'est ainsi que l'an dernier ils ont saisi 1 109 animaux vivants. Le record de ces dix dernières années. Quant aux animaux naturalisés, ils en ont intercepté (50 en 2011).

Faute de soins, quatre oiseaux saisis auraient succombé dès le premier jour

Les animaux saisis vivants ont ainsi échappé aux mauvaises mains. Pour autant, le calvaire de certains d'entre eux n'est pas toujours terminé. Ainsi ces 62 oiseaux saisis par les douanes françaises à l'aéroport de Roissy le 27 février dernier. Selon la Ligue française pour le protection des oiseaux, ils voyageaient dans le sac d'un voyageur en provenance de Mexico et en escale à Roissy, avant de rejoindre Munich. Mais « les vétérinaires du PIF (Poste d’Inspection aux Frontières), qui ont mission d’assumer le suivi de ce type d’affaire, ne se sont même pas déplacés, selon les correspondants (voulant rester anonymes) qui ont alerté la LPO » a dénoncé la Ligue dans un communiqué vendredi.

Et la LPO d'ajouter : « Quelques heures plus tard, 4 oiseaux succombaient faute de soins, le lendemain soir, tous étaient morts sans boisson ni nourriture. Ce genre d’affaire n’est pas exceptionnelle ! L’année dernière, des dizaines d’oiseaux sont morts dans des conditions analogues. »

La LPO « demande, depuis plus de 5 ans, qu’un centre d’accueil (pour quarantaine) soit mis en place, comme c’est le cas dans de nombreux grands aéroports Européens. Elle a initié un projet dans ce sens, dans les anciennes chasses présidentielles de Marly le Roi, mais l’initiative reste en panne…. »

Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO, a donc adressé un courrier à Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et à Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, « afin qu’une enquête soit diligentée dans les plus brefs délais et que des mesures soient prises pour que « l’agonie de Roissy », ne s’inscrive pas dans les mauvaises habitudes. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement