xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Des colliers antiparisitaires retirés du marché


Jeudi 19 Avril 2012


Aucune substance chimique n’est anodine. Et encore moins celles destinées à nos compagnons à quatre pattes, nos chiens et nos chats. L’Anses a décidé de supprimer dès hier l’autorisation de mise sur le marché de nombreux colliers antiparasitaires. Avec effet immédiat : les lots de produits doivent dès à présent être écartés de la vente dans les magasins.




Des colliers antiparisitaires retirés du marché
Dimpylate, propoxur et tétrachlorvinphos. Voilà trois substances chimiques désormais honnies par la science. Ces trois substances sont des insecticides et acaricides. Utilisées dans des colliers pour chiens et pour chats, elles éliminent les puces et les tiques et préviennent l’infestation de nos animaux par ces parasites.

Considérés comme des médicaments vétérinaires, ces colliers avaient reçu une autorisation de mise sur le marché par l’Agence nationale du médicament vétérinaire après toute une batterie de tests en laboratoire. A l’instar des médicaments pour les humains. Ceci afin de vérifier leur innocuité sur les animaux qui les portaient au cou.

Les colliers contre les puces sont des médicaments

Tous les chiens ne peuvent pas supporter des colliers anti-puces ©E.H
Tous les chiens ne peuvent pas supporter des colliers anti-puces ©E.H
Médicaments, ces colliers ? Oui. Et ils ne sont pas recommandés pour tous nos animaux : chez les jeunes animaux, les chiennes ou les chattes gestantes ou allaitantes, les animaux malades ou convalescents selon les substances actives ! Mieux vaut demander un avis compétent avant toute utilisation ou bien lire la notice...

L’Agence nationale du médicament vétérinaire a décidé de réévaluer les risques de ces colliers. Une réévaluation catastrophe puisque elle a été « faite selon des scénarii d’exposition dits « défavorables », ou « scénario du pire » car correspondant à des cas d’exposition maximale qui engendreraient les risques les plus élevés pour les utilisateur  » souligne l’Anses dans un communiqué. Finalement ces produits présentent des « risques potentiels en cas d’exposition chronique, sur le long terme, par voie cutanée chez l’utilisateur et plus particulièrement chez l’enfant. »

L'Agence a interdit la vente de près de 60 colliers

Quels risques ? Le communiqué ne les égraine pas. En fait il n’en dit pas un mot. Mais, l’Agence les considère sans doute assez sérieux pour retirer l’autorisation de mise sur le marché des colliers réévalués. « La commission nationale du médicament vétérinaire a considéré que le rapport bénéfices/risques de ces colliers était défavorable. »

La décision a été sans tarder appliquée. Tous les produits visés doivent être retirés de la vente. Et l'Anses recommande aux propriétaires de libérer le cou de leurs chiens et de leurs chats de ces colliers. D’autres médicaments antiparasitaires sont disponibles sur le marché.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement