xoriburu.info
Zooms

Des agriculteurs maltraitent des ragondins


Mercredi 5 Novembre 2014


Aujourd'hui, à l'appel de la Fnsea, les agriculteurs ont manifesté dans les préfectures. A Nantes, certains d'entre eux s'en sont pris à coups de pied à des ragondins !




Les agriculteurs sont en colère : leur profession est étouffée par les réglementations jugent-ils. Aussi à l'appel de leur syndicat, la Fnsea, des Jeunes Agriculteurs et des Chambres d'Agriculture ils sont descendus dans la rue.

Coups de pied sur les ragondins

A Paris, les manifestants ont distribué des légumes et des fruits gratuitement. A Toulouse, ils ont déversé du fumier... et à Nantes, amené des ragondins dans des chariots qu'ils ont balancés dans des enclos ! Des animaux qui selon la réglementation française sont classés « nuisibles ». Un classement que toutes les organisations de protection animale dénoncent.

L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) rappelle « que le ragondin est originaire d’Amérique du Sud et qu’une fois encore, c’est l’homme qui par intérêt financier (commerce de la fourrure) est à l’origine de son introduction en France. Le fait qu’il figure parmi les espèces qui peuvent avoir un impact négatif sur les activités humaines, ne justifie en rien de les faire souffrir. »

Certains des ragondins pris à partie par les agriculteurs et saisis par la peur ont bien tenté de fuir. Mal leur en a pris : c'est à coups de pied que les manifestants ont voulu faire leur service d'ordre. Une scène violente saisie par les caméras de Télénantes. Puis bombe de peinture à la main, l'un des hommes asperge les ragondins de peinture rouge... Image suivante, un ragondin écrasé sur la voie.

L'Aspas et la Fondation Brigitte Bardot ont annoncé qu'ils porteront plainte contre les actes de cruauté perpétrés ce mercredi à Nantes lors de cette manifestation.


Article modifié le 6 novembre

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement