xoriburu.info
Ecosystèmes

Des Chronoplus électriques dès 2015 sur l'ACbA


Jeudi 10 Février 2011


Dès 2015, des bus électriques devraient circuler sur l'Agglomération Côte basque-Adour. Ils concernent deux lignes, entre Bayonne et Bidart et Bayonne et Tarnos. Le projet a obtenu un co-financement de l'Etat dans le cadre du Grenelle de l'Environnement. Explications.




©xoriburu.info
©xoriburu.info
La France parviendra-t-elle à relever l’un des défis lancés lors du Grenelle de l’environnement : réduire de 20% les émissions de CO2 du secteur des transports d’ici 2020 ? Et revenir ainsi aux émissions de 1990. Ce secteur est un poids lourd en matière d’émissions de gaz carbonique. En fait, il est le principal secteur émetteur en France (36%). Ainsi en 2007 il en a lâché 136 millions de tonnes dans l’atmosphère.

L’un des leviers pour atteindre l’ambitieux objectif, et peut-être le plus consensuel, est le développement des transports en commun durables. Et surtout celui des transports collectifs en site propre. Qu’ils soient autobus, métro ou tramways, ils doivent rouler sur une voie qui leur est propre. Dans le cadre du Grenelle Environnement, l'Etat s’est engagé à multiplier par cinq en quinze ans, hors Ile-de-France, ce réseau. Ce dernier passerait ainsi de 329 kilomètres à 1 800 kilomètres.

Afin d'atteindre cet objectif, le Gouvernement aura investi 2,5 milliards d’euros d’ici 2020, au titre du cofinancement des projets des collectivités territoriales en région. Dès 2008, il a lancé un appel à projets. Puis un second l’an dernier. Parmi les 80 dossiers de candidatures déposées par les collectivités locales en octobre, seuls deux n’ont pas été retenus. Leur financement relève en fait des contrats de projets Etat-Régions.

Les 78 dossiers sélectionnés représentent 622 km de voies, dont 45 bus à haut niveau de service (456 km), 29 tramways (152 km), 2 métros (14 km) et enfin 2 liaisons maritimes – concernées pour la 1ère fois par l’appel à projets.

Parmi les projets retenus, deux de la communauté d’agglomération Côte Basque Adour. Les deux dossiers concernent la mise en ligne de bus électriques, l’un sur la ligne A1 (Bayonne-Bidart), l’autre sur la ligne B (Tarnos-Bayonne Technocité). Les subventions de l’Etat s’élèvent respectivement à 11 260 000 euros et 8 780 000 euros. Les Chronoplus électriques devraient circuler dès 2015 sur 25 km.


Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2018 - 14:59 Biarritz aime la glisse, même sous la neige

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement