xoriburu.info
Ecosystèmes

Des 44 tonnes sur les routes


Vendredi 7 Décembre 2012


Verra-t-on fleurir les camions de 44 tonnes sur les autoroutes ? A partir du 1er janvier 2013, tous les transporteurs pourront augmenter la charge maximale de leurs poids lourds de plus de quatre essieux de 40 à 44 tonnes. Plus compétitifs, le seront-ils au détriment du rail ?




Les camions pourront désormais transporter jusqu'à 44 tonnes sur les routes françaises ©DdL
Les camions pourront désormais transporter jusqu'à 44 tonnes sur les routes françaises ©DdL
Des camions de 44 tonnes sur les routes françaises ? Un décret paru le 6 décembre au Journal Officiel précise les conditions de mise en œuvre de cette mesure. Il fixe des règles plus strictes concernant les charges à l'essieu autorisées pour les véhicules circulant à plus de 40 tonnes : 12 tonnes pour l'essieu moteur au lieu de 13 tonnes ; 27 tonnes pour un groupe de trois essieux (tridem) au lieu de 31,5 tonnes. Ces règles doivent permettre de réduire l’usure des routes. Une réalité ? Car un rapport du Conseil général du développement durable de 2011 avait chiffré un surcoût entre 400 millions et 500 millions d’euros sur l’entretien des infrastructures routières.

En fait depuis deux ans, des 44 tonnes pouvaient déjà sillonner la France. Mais ils ne devaient transporter que des marchandises agricoles ou agro-alimentaires. Le nouveau décret ne fait que généraliser la mesure aux autres secteurs économiques.

Les méga-camions vont-ils concurrencer le rail ?

Les ong craignent que les méga camions rendent le rail moins compétitif ©V.B
Les ong craignent que les méga camions rendent le rail moins compétitif ©V.B
Pourquoi donner libre roue à des méga camions ? L’objectif est d'améliorer la compétitivité du secteur des transports et de réduire le nombre des poids lourds utilisés pour le transport de marchandises pondéreuses et, par voie de conséquence, les émissions de CO2.

Mais les associations écologistes ne l’entendent pas de cette oreille. France Nature Environnement a émis des réserves sur l’efficacité des 44 tonnes en matière de développement durable.«  Il faut tordre le coup à la justification environnementale des 44 tonnes. Non, cette mesure de généralisation ne réduira pas les émissions de gaz à effet de serre puisque elle va encourager et stimuler la demande de transport routier dénonce » ainsi Michel Dubromel, vice-président en charge des questions de transport de Fne.

L’ong craint bien que la mesure porte préjudice aux autres moyens de transports « pourtant plus vertueux », ferroviaire, fluvial ou cabotage maritime : « Toutes les études réalisées, y compris européennes, démontrent que l’augmentation de la charge des poids lourds, en conférant au transport routier un avantage compétitif supplémentaire, provoque une perte de trafic des modes alternatifs. »

Virginie Bhat


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement