xoriburu.info
Ecosystèmes

Côte basque : la vigilance vagues submersion passe au jaune


Mardi 7 Janvier 2014


L'océan Atlantique s'apaise un peu et la vigilance vagues-submersion a baissé son pavillon orange pour un jaune. La prudence reste donc de mise sur le littoral basque.




Sur la plage d'Ilbarritz à Bidart, les déferlantes ont déplacé les roches dans leur furie ©V.B.
Sur la plage d'Ilbarritz à Bidart, les déferlantes ont déplacé les roches dans leur furie ©V.B.
Sur la plage d'Ilbarritz, quelques roches sur le sable. Elles n'étaient pas là voilà quelques jours. Roches que des vagues dans leur furie sont parvenues à déplacer ! Alors que l'océan se retire pour sa marée basse de 15 heures, l'océan s'apaise quelque peu.

Evitez donc les plages

Les vagues perdent sur la plage de la Milady à Biarritz de leur force au fil de la journée mais restent dangereuses dans un sursaut ©V.B.
Les vagues perdent sur la plage de la Milady à Biarritz de leur force au fil de la journée mais restent dangereuses dans un sursaut ©V.B.
La crise s'éloigne mais elle a malheureusement provoqué la mort d'une jeune femme emportée par les vagues dimanche. son corps n'a toujours pas été retrouvé par les équipes de recherche en alerte. Son compagnon a été sauvé in extremis par un promeneur aidé de deux autres hommes.

Sur les plages, les services municipaux tentent de remettre bon ordre aux dégâts provoqués par les déferlantes. Déferlantes qui aujourd'hui ont perdu de la vigueur. Pour autant la prudence est de mise : la vigilance vagues submersion reste au jaune aujourd'hui ! « Les vagues s'amortissent progressivement à partir de cette fin de matinée, a averti la préfecture des Pyrénées-Atlantiques dans un communiqué. Elles restent toutefois encore fortes (houle longue et énergétique) et les départements de la façade atlantique restent en vigilance jaune. Les déferlements peuvent en effet encore occasionner localement des submersions sur les parties basses ou vulnérables. »

Pas question donc de longer l'écume des vagues. D'ailleurs certaines plages restent interdites au public. Celles de Bidart resteront ainsi fermées jusqu'à demain, mercredi, par arrêté municipal.

Virginie Bhat


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement