xoriburu.info
Sports

Concours international de Biarritz : la légèreté récompensée


Dimanche 26 Octobre 2014


Harmonie, précision... Sur la piste du centre hippique de Biarritz, les cavaliers cherchent la perfection alors que leurs chevaux déroulent leur reprise de dressage. Parmi les juges de piste, Kathy Amos Jacob, membre de l'association Allege Ideal qui scrute les plus belles notes de légèreté.




Dans sa guérite, Kathy Amos Jacob, juge de piste et membre d'aAllege Ideal scrute les mains les plus légères de ce concours de dressage ©V.B.
Dans sa guérite, Kathy Amos Jacob, juge de piste et membre d'aAllege Ideal scrute les mains les plus légères de ce concours de dressage ©V.B.
Sur la piste, les centaures valsent. D'un piaffer à un trot allongé. D'un pas rassemblé à un appuyer à gauche. D'une pirouette à un autre galop rassemblé... Veste sombre sur chemise et culotte blanches, les cavaliers ne semblent faire qu'un avec leurs chevaux. La robe grise, baie ou noire luit sous le soleil d'octobre. Le spectacle offert par ce concours international de dressage trois étoiles organisé par le centre hippique de Biarritz ne semble que légèreté. Du moins aux yeux du profane.

Trois jeunes cavalières sont courronnées pour leur légèreté

Car aux yeux des professionnels, tous les cavaliers n'ont pas la même main légère. Et c'est justement ce que scrutera Kathy Amos Jacob. Juge de piste, Kathy Amos Jacob est aussi membre de l'association Allege Ideal. « Nous défendons les valeurs de l'équitation française, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco voilà trois ans, explique la juge. Une équitation de légèreté. Dans les écuries, au paddock et sur la piste. »

Une équitation de légèreté qui pour Allege Ideal concilie ces trois principes : « le souci de l'intégrité physique et mentale du cheval, le plaisir de la pratique équestre et l'efficacité, en permettant notamment d'aborder le rassembler du cheval dans les meilleures conditions possibles. » Toutes disciplines confondues : dressage, cross, obstacles...

« Nous sommes dans une société kleenex, explique Kathy Amos Jacob. Tout le monde veut aller vite, trop vite, et les chevaux en subissent les conséquences. Avec un dressage où la légèreté est parfois totalement absente. »

La juge de piste a donc fait le tour des boxes, des ménages où les cavaliers détendent leurs chevaux avant d'entrer en piste... Et l'œil sans concession a vite détaillé les lourdeurs des uns, la légèreté des autres. Chez les plus jeunes cavaliers comme les adultes. Que leurs montures soient poneys ou chevaux. Ce sont trois jeunes cavalières qui ont retenu son attention : une Française Pauline Vanlandeghem en catégorie poneys, Noami Winnewisser en catégories Jeunes cavaliers et Estelle Wettstein en Medium tour. Ces deux dernières sont de nationalité suisse. Leur légèreté a donc été récompensée samedi soir au centre hippique de Biarritz.


Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Janvier 2015 - 17:43 Coup de pub mal placé

Mardi 2 Décembre 2014 - 18:16 Trafic de chevaux : coupable !


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement