xoriburu.info
Ecosystèmes

Climat : de Cancon à Cancun


Mardi 30 Novembre 2010


Changeons le système, pas le climat  ! Pour allier la parole à l'acte, les mouvements altermondialistes organisent un rassemblement à Cancon le 4 décembre prochain. Histoire de montrer que des actions concrètes sont déjà engagées pour lutter contre le réchauffement climatique. Et que d'autres peuvent l'être. Dans la justice sociale, entendent les ong. Au Pays Basque, Bizi ! organise des transports en bus pour s'y rendre, de Bayonne, Cambo et St-Jean Pied de Port-Garazi.




Climat : de Cancon à Cancun
Alors que le sommet sur le changement climatique a ouvert sous l’égide des Nations-Unies, hier à Cancun au Mexique, les mouvements altermondialistes ont appelé à un rassemblement à Cancon en Lot et Garonne le samedi 4 décembre. Attac, la Confédération paysanne, Les Amis de la terre et Bizi ! ont ainsi plusieurs objectifs, parmi lesquels , « rendre visibles les luttes et expériences qui, au niveau local, répondent à la crise écologique et climatique dans les domaines des transports, de l’énergie, de la construction, de l’agriculture, de l’industrie, de la finance, du travail, de la consommation et de l’aménagement du territoire ».

Ce rassemblement veut répondre à l’appel lancé en avril dernier par le mouvement Via Campesina « Mille Cancun » dans le monde. Le Mexique sera le lieu d’un rassemblement similaire. Au Pays Basque, les ong organisent des transports en bus pour s’y rendre. Vingt euros l’aller et retour de Garazi, Bayonne et Cambo. Départ samedi matin et retour dimanche de Cancon.

Au programme, un village des alternatives, des conférences et des débats. A 19 heures, un duplex avec Cancun sera établi avec des représentants de mouvements sociaux « de là-bas et d’ici ». Pour clôturer la journée de mobilisation, un concert à 22 heures.

« Le Pays Basque, solidaire des paysans et des autres peuples de la planète, se doit d’être représenté à Cancon. Il le sera par de nombreux bénévoles, musiciens, artistes, associations, exposants et nous l’espérons par le plus possible de simples citoyens inquiets de l’urgence climatique et soucieux de justice sociale » commente Bizi ! sur son site.

Et de poursuivre : « C’est le sens de l’appel que nous lançons aujourd’hui en Pays Basque, afin que nous apportions nous aussi notre contribution à la mobilisation mondiale pour un Accord ambitieux, contraignant, juste et efficace sur le climat.

Cet appel a également pour objectif la promotion des nouveaux modes de production, de consommation, de transport et d’aménagement du territoire qui respectent les limites de notre planète et l’égalité de l’accès à ses ressources pour chacun(e) de ses habitant(e)s, et qui seront au cœur du rassemblement de Cancon »

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Décembre 2018 - 16:44 Juste un coucher de soleil...

Samedi 6 Octobre 2018 - 23:37 Alternatiba rallie Surfrider à Biarritz


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement