Zooms

Cistude à l'Uhabia : wanted


Mercredi 21 Décembre 2011


La loutre et la cistude d'Europe sont deux espèces protégées en France. Toutes deux aiment les eaux douces autour desquelles elles vivent. Mais celles de l'Uhabia les accueillent-elles ?




« Nous ne savons pas si le bassin versant de l’Uhabia abrite des loutres d’Europe et des cistudes d’Europe. Deux espèces protégées et qui dans certaines régions ont disparu, explique Carine Lebougre, chargée de mission du Syndicat mixte de l’Uhabia. Nous n’avons pas encore réalisé d’inventaire de la faune sauvage. Nous savons que la cistude d’Europe est présente sur la réserve naturelle régionale d’Errota Handia à Arcangues. Aussi lançons-nous un appel aux promeneurs : qu’ils nous contactent s’ils observent l’une ou l’autre des espèces autour de l’Uhabia. »

La cistude d’Europe est une petite tortue d'eau douce : vingt centimètres à peine. Un poids léger : moins d’un kilo le plus souvent. Sa carapace est lisse. Légèrement plate. De couleur sombre que des lignes ou des points jaunes illuminent. Sa tête, sa queue et ses pattes présentent les mêmes caractéristiques. Les femelles adultes sont souvent plus grosses que les mâles. Les premières ont les yeux jaunes, le second rouge orangé.

L’espèce fréquente les milieux humides de plaine : étangs, rivières, marais… C’est sous les eaux, dans la vase, qu’elle hivernera en hiver. Mais c’est sur la terre ferme que la femelle cherchera un nid. En été, après un accouplement aquatique au printemps. Elle pondra moins d’une petite dizaine d’œufs. Une fois, deux fois, voire trois fois suivant les régions ou elle vit.

La femelle creuse son nid avec ses pattes arrière, puis elle l’obstrue de terre une fois ses œufs déposés. Quatre-vingt dix jours après, les jeunes quittent leur nid, à l’automne ou au printemps suivant.

Jeune, elle est surtout carnivore : invertébrés aquatiques, insectes tombés dans l’eau, poissons morts ou blessés. Adulte, elle devient omnivore. La cistude d’Europe sait chasser à l’affût ses proies.

Espèce présente dans de nombreux pays européen, la cistude a connu bien des vicissitudes. Chassée dans certaines régions, elle a été mets de table jusqu’à la fin du XIXe siècle. Occise, elle possédait même certaines vertus médicinales. Amateur de poissons, elle a été dans la ligne de mire des pêcheurs, dans un temps passé. Une époque révolue. Mais elle affronte aujourd’hui d’autres menaces : réduction, fragmentation et dégradation de la qualité de ses habitats aquatiques et terrestres, ou encore concurrence de la tortue de Floride.

Ces tortues de Floride ont connu leur vogue : dans les aquariums des particuliers. Vendues toute jeunes et bien petites, ces tortues ont grandi plus qu’on ne l’avait dit à leurs acheteurs. Débordés par la taille de leurs tortues familières dans des aquariums riquiqui, ils n’ont rien trouvé de mieux que de les jeter dans les mares et rivières de France. Sans savoir le danger qu’elles représentaient pour les espèces locales.

La cistude d’Europe est protégée, en France et en Europe. Dans l’Hexagone, elle est présente dans onze régions, dont l’Aquitaine. L’espèce est le sujet d’un plan national d’action 2010-2014 pour remettre ses populations à flots. En Aquitaine, elle a été l’axe d’un programme d’étude et de conservation 2004-2008:/www.cistude-aquitaine.net//. C'est l'une des deux espèces indigènes de tortues d'eau douce présentes en France, rappelle ce dernier.

Ce n’est pas cet hiver donc que l’on pourra l’observer autour de l’Uhabia si la cistude fréquente ses eaux. Mais dès ce printemps. Elle adore se réchauffer au soleil sous lequel elle s’expose. Sur une pierre ou un tronc d’arbre. Alors chut ! Interdiction de la déranger. Signalez par contre sa présence au syndicat mixte de l’Uhabia.

Virginie Bhat



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Coup d'aile des oiseaux bleus sur le Pays Basque: Un vol, puis deux, puis trois... Ce mardi matin pris par le frima… https://t.co/N2JIMYlHuB
Mercredi 15 Novembre - 09:14
xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 1037 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com