xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Chats, chiens, lapins, et s'ils partageaient leur hotte de Noël ?


Vendredi 13 Décembre 2013


Des calendriers de l’Avent, des coffrets cadeaux, des peluches, des plaids... Dans sa hotte, le Père Noël livre désormais des chiens, des chats, des lapins ! Nouvelles cibles de l’industrie des fêtes de fin d’année. Au Royaume-Uni, leurs maîtres seront prêts à dépenser près de 356 millions d’euros cette année selon un sondage de l’association britannique Rspca ! L'occasion d'appeler au partage...




Le Royaume-Uni serait prêt à dépenser 300 millions de livres pour ses animaux. Et si leurs maîtres partageaient leurs cadeaux avec les animaux de refuges appelle la Rspca ©V.B.
Le Royaume-Uni serait prêt à dépenser 300 millions de livres pour ses animaux. Et si leurs maîtres partageaient leurs cadeaux avec les animaux de refuges appelle la Rspca ©V.B.
Alors que Noël approche, la Société royale de protection des animaux, la Rspca, a décidé de se pencher sur la hotte promise aux animaux de compagnie britanniques. Elle a donc réalisé un sondage auprès de leurs maitres. Et ô surprise, sur les 867 d’entre eux qui y ont répondu, 91% allaient acheter un cadeau, qui à son chien, qui à son chat, son lapin.

Entre belle-mère et animal familier, il n'y a pas photo pour certains !

Mieux, plus de la moitié (51%) s’apprêtait à dépenser plus de 10 livres sterlings (11,87 €). Le tiers d’entre eux (31%) investirait entre 11 et 20£, 12% entre 21 et 50£ et 3% plus de 50£ (59,30€). La Rspca a alors extrapolé ces résultats à la population canine, féline... du Royaume Uni. Le royaume compte 18 millions de chiens, de chats et de lapins. C’est ainsi que le pays va dépenser quelque 356 millions d’euros (300 millions de livres) pour ses animaux familiers.

« Un quart de ces personnes a acheté un calendrier de l’avent, remarque l’association. Un animal de compagnie sur dix regardera à la télévision le discours de la Reine. La majorité des maîtres (53%) dépenseront plus pour leurs animaux que leurs collègues, 18% que pour leur belle-mère, 7% leur compagnon et 3% pour leur enfant. »

« C’est joli d’entendre qu’une grande majorité des propriétaires d’animaux de compagnie les considèrent comme des membres de leurs familles et qu’ils les intègrent réellement dans les festivités de Noël » commente Darren Parrish. Le responsable du refuge South Godstone de la Rspca dans le conté de Surrey sera lui-même une de ces propriétaires qui achètera des présents à ses deux chiens et deux chats.

La Rspca appelle à partager avec ses 4600 pensionnaires

Le sondage permet à la Rspca de rebondir : l’association appelle ainsi les amis des animaux à partager un peu de la joie des festivités avec ses 4600 animaux qui passeront Noël dans ses refuges. « Trois petites livres permettraient de nourrir un chien ou un chat de la Rscpa à Noël. Ou peut-être vous pourriez penser offrir un de nos pensionnaires une place dans votre famille. Qui sait, peut-être vous pourriez regarder le discours de la Reine avec lui l’an prochain. » poursuit Darren Parrish.

L’association est claire : un repas pour un de ses lapins coûte 2,15 livres, 2,85 pour un cheval, 1,10 pour un chien et 1,15 pour un chat. Et elle tient boutique en ligne de cadeaux pour les animaux familiers. Nul doute que tous les refuges d’ici et d’ailleurs pourraient appeler à la même générosité.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement