xoriburu.info
Zooms

Chasse aux phoques : l'OMC déboute le Canada et la Norvège


Vendredi 23 Mai 2014


Hier l'Organisation mondiale du commerce a rendu sa décision finale : l'embargo européen des produits issus de la chasse commerciale aux phoques pour des questions morales sur le bien-être animal n'est pas hors la loi.




L'Union européenne est dans son bon droit : elle peut maintenir son embargo sur les produits issus de la chasse commerciale aux phoques qu'elle a instauré en 2010. Instauré afin de répondre aux préoccupations morales de ses citoyens concernant le bien-être des phoques. C'est en tous les cas la décision prise par l'Organisation mondiale du commerce que le Canada et la Norvège avaient saisie.

Quand la moralité s'immisce dans les rouages du commerce

De fait, hier l'Omc a rendu sa décision finale et retenu l'argument préoccupations morales concernant le bien-être des phoques. Un argument qui peut ainsi justifier une restriction du commerce international. Dès que sa décision a été connue, les associations de protection animale l'ont saluée.

« IFAW se réjouit que l'OMC ait réaffirmé sa volonté de donner à la moralité publique la place qu'elle mérite dans la régulation du commerce international, et tient à saluer l'Union européenne pour sa position ferme contre le massacre des phoques, commenteSonja Von Tichelen, directrice régionale du bureau UE d'IFAW. L'embargo est le fruit de dizaines d'années d'opposition populaire à la chasse commerciale aux phoques, corroborées par l'étude scientifique et socio- économique la plus rigoureuse jamais conduite sur le sujet à travers le monde. La reconnaissance du bien-être des animaux comme préoccupation publique légitime confirme le rôle important joué par l'Omc dans un monde en constante évolution. »

L'Union européenne avait émis deux dérogations à son embargo. Elle autorise l'importation et le commerce de produits issus des chasses autochtones et des chasses de régulation des populations. L'Omc a statué que sur ce coup l'Union allait devoir revoir ses copies. Elle estime les deux exceptions discriminatoires. Les autorités européennes ont au moins jusqu'en 2015 pour apporter les changements nécessaires à sa réglementation.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement