xoriburu.info
Zooms

Chasse au renard : levée de bouclier au pays des Ch'tis


Dimanche 5 Janvier 2014


Nom de code : Ch'tis fox days. Cibles : les renards. Objectif : régulation massive. L'Aspas, la Lpo Nord et le Rac dénoncent cette pratique qui se déroulera les 22 et 23 février prochain dans le département du Nord.




L'opération Ch'tis fox days. prendra pour cibles les renards. Son objectif est leur destruction massive. En fait à l'initiative de l'Apanga (association des piégeurs), du lieutenant de louveterie...un week-end de chasse au renard est organisé dans le département du Nord.

Les 22 et 23 février prochain, ces chasseurs assermentés partiront à la recherche des renards en vue de la régulation de leur population sur le département. Aussitôt connue la nouvelle, les associations de protection de la nature sont montées au créneau et se mobilisent. C'est ainsi que l'Aspas, la Lpo Nord et le Rac appellent le monde associatif à se joindre à leur voix.

Le renard est utile à la collectivité

« Sans aucune justification sanitaire, et à l'encontre des réalités scientifiques et écologiques quelques chasseurs locaux vont détruire tous les renards qu’ils pourront, parfois avec une cruauté sans nom, dénoncent les trois associations. L’image conviviale et la réputation du département du Nord et de la région du Nord-Pas-De-Calais en sera entachée. »

Selon les protecteurs de l'espèce, le renard n'est pas un animal dit nuisible (1). Ils rappellent « son rôle utile à la collectivité et au monde agricole par son rôle de limitation des rongeurs et de régulateur des écosystèmes qu'il occupe. » L'Aspas, la Lpo Nord et le Rac ont envoyé un courrier au préfet du département pour lui demander d'interdire ce week-end « de pratiques complètements injustifiables, inutiles et violentes ».

« Les réactions sont déjà très vives sur Internet, on peut s’attendre à un très fort mécontentement de la population, notamment des agriculteurs. » prédisent les associations.



(1) Le renard fait partie de la liste des animaux nuisibles dans les départements français, dont les Pyrénées-Atlantiques. Un statut que les associations de protection de la nature rejettent.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement