xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

C’est chouette l’école !


Samedi 10 Mars 2012


Branle-bas de combat jeudi à l'école Jean Jaccachoury. Ce jour-là, une chouette hulotte s'était réfugiée dans l'atrium du bâtiment.




La chouette hulotte a été secourue par les pompiers
La chouette hulotte a été secourue par les pompiers
La toute nouvelle école de Bidart, qui accueille quatre cents élèves de maternelle et de primaire, est nichée dans le vallon d’Ur Onea, un espace verdoyant jouissant d’une vue imprenable sur le piémont et les Trois couronnes, et se trouve agréablement voisine de prairies où s’ébattent pottoks, ânes et chèvres. Outre ces animaux familiers, les écoliers de « Jean Jaccachoury » ont une nouvelle amie, une chouette hulotte qui adore venir effectuer des rondes nocturnes dans l’établissement.

L'atrium, puits de lumière

L'atrium laisse entrer la lumière dans l'école. Avec Emmanuel Alzuri, maire de Bidart ©DD
L'atrium laisse entrer la lumière dans l'école. Avec Emmanuel Alzuri, maire de Bidart ©DD
Jean Jaccachoury est une école sans couloirs, où les sas de communication entre les classes sont des atriums, bénéficiant d’un ensoleillement maximum ce qui évite de les chauffer. Il semble que les rapaces nocturnes aient trouvé un passage pour venir squatter l’atrium en question. Lors de sa première visite, le volatile avait fini par s’éclipser de lui-même. Mais cette semaine, le personnel d’entretien qui embauche à six heures du matin eut la surprise de trouver une hulotte bien installée qui ne voulait pas quitter les lieux, car le jour se levait, et c’était donc pour elle le moment de s’endormir.

La directrice Nicole Desclaux raconte : « C’était un superbe animal, un peu impressionnant. Devant son refus de partir, nous avons téléphoné à Hegalaldia d’Ustaritz, une association spécialisée dans les oiseaux en péril. Là, on nous a conseillés d’appeler les pompiers pour la faire sortir, car c’est la période de nidification, et elle avait peut-être une famille qui l’attendait. »

La chouette hulotte a regagné ses pénates

Les pompiers n’ont eu aucun mal à convaincre la pacifique chouette de regagner ses pénates. Les enfants et le personnel ont bénéficié d’une récréation supplémentaire et d’une leçon de choses « in situ ». La chouette hulotte est devenue une vedette, photographiée et admirée, y compris par les pompiers. Si d’aventure elle revenait, il semble qu’on ait découvert une issue de secours pour volatiles dans l’atrium.

Daniel de Luz


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement