xoriburu.info
Ecosystèmes

Bidart : les scientifiques au chevet de la falaise


Lundi 19 Novembre 2012


Après les spectaculaires éboulements de sa falaise, la plage Erretegia attend jeudi les ingénieurs du Bureau de recherches géologiques et minières. Ils ont été appelés par la municipalité pour contrôler le site.




La semaine dernière, la falaise s'écroulait suite à de fortes pluies ©V.B
La semaine dernière, la falaise s'écroulait suite à de fortes pluies ©V.B
Les ingénieurs du Bureau de Recherches Géologiques et minières sont attendus jeudi matin à Bidart, où à la requête de la municipalité, ils vont ausculter les falaises surplombant la plage d’Erretegia.

Celles-ci ont connu un énorme éboulement la semaine dernière, à la suite de ruissellements provoqués par d’abondantes précipitations. Il s’agit d’un secteur semble-t-ils fragilisé, puisque peu avant, un premier éboulement, moins spectaculaire, s’était produit sur la colline des cent marches, mitoyenne au site d’Erretegia.

Des panneaux avertissent du danger

Le maire de Bidart a pris un arrêté pour que les promeneurs passent au-delà du danger ©V.B
Le maire de Bidart a pris un arrêté pour que les promeneurs passent au-delà du danger ©V.B
La chute sur la plage d’énormes blocs de roche a conduit le maire de Bidart, Emmanuel Alzuri, à prendre d’urgence un arrêt municipal « interdisant la promenade à mois de trente mètres de la falaise », et à faire poser par les services techniques de la ville plusieurs panneaux jaunes et très visibles pour avertir du danger.

D’Ilbarritz à la plage du centre, la falaise de Bidart, qui court plusieurs kilomètres, a beaucoup souffert ces dernières semaines. De petits éboulements se sont produits dans le secteur du golf, entre Ilbarritz et Pavillon royal, et plus au sud.

Même après l’arrêt des pluies, des témoins ont constaté que la falaise était instable, et que des éboulements mineurs faisaient rouler de la terre et des cailloux.

Jeudi, les ingénieurs seront au pied du site

Stabiliser une falaise a un prix ©V.B
Stabiliser une falaise a un prix ©V.B
Un risque perdure donc, surtout en cas de nouvelles averses, et c’est pour cela que la municipalité de Bidart a lancé un appel solennel et très visible à la prudence. Les promenades sur la plage de site splendide sont tentantes, mais désormais le jogger ou le promeneur de chien sait qu’il circule à ses risques et périls.

Jeudi, les scientifiques venus de Bordeaux vont avoir du travail. Poser un diagnostic précis sur l’état des falaises ne va pas se faire en deux minutes.

Ensuite, la balle sera dans le camp des pouvoirs publics, sachant que le site d’Erretegia appartient au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Si le mal est profond et nécessite un traitement de choc, l’ardoise sera salée : on estime le prix de stabilisation d’une falaise à 30.000 euros le mètre linéaire…

Daniel de Luz


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement