xoriburu.info
Ecosystèmes

Bidart : les scientifiques au chevet de la falaise


Lundi 19 Novembre 2012


Après les spectaculaires éboulements de sa falaise, la plage Erretegia attend jeudi les ingénieurs du Bureau de recherches géologiques et minières. Ils ont été appelés par la municipalité pour contrôler le site.




La semaine dernière, la falaise s'écroulait suite à de fortes pluies ©V.B
La semaine dernière, la falaise s'écroulait suite à de fortes pluies ©V.B
Les ingénieurs du Bureau de Recherches Géologiques et minières sont attendus jeudi matin à Bidart, où à la requête de la municipalité, ils vont ausculter les falaises surplombant la plage d’Erretegia.

Celles-ci ont connu un énorme éboulement la semaine dernière, à la suite de ruissellements provoqués par d’abondantes précipitations. Il s’agit d’un secteur semble-t-ils fragilisé, puisque peu avant, un premier éboulement, moins spectaculaire, s’était produit sur la colline des cent marches, mitoyenne au site d’Erretegia.

Des panneaux avertissent du danger

Le maire de Bidart a pris un arrêté pour que les promeneurs passent au-delà du danger ©V.B
Le maire de Bidart a pris un arrêté pour que les promeneurs passent au-delà du danger ©V.B
La chute sur la plage d’énormes blocs de roche a conduit le maire de Bidart, Emmanuel Alzuri, à prendre d’urgence un arrêt municipal « interdisant la promenade à mois de trente mètres de la falaise », et à faire poser par les services techniques de la ville plusieurs panneaux jaunes et très visibles pour avertir du danger.

D’Ilbarritz à la plage du centre, la falaise de Bidart, qui court plusieurs kilomètres, a beaucoup souffert ces dernières semaines. De petits éboulements se sont produits dans le secteur du golf, entre Ilbarritz et Pavillon royal, et plus au sud.

Même après l’arrêt des pluies, des témoins ont constaté que la falaise était instable, et que des éboulements mineurs faisaient rouler de la terre et des cailloux.

Jeudi, les ingénieurs seront au pied du site

Stabiliser une falaise a un prix ©V.B
Stabiliser une falaise a un prix ©V.B
Un risque perdure donc, surtout en cas de nouvelles averses, et c’est pour cela que la municipalité de Bidart a lancé un appel solennel et très visible à la prudence. Les promenades sur la plage de site splendide sont tentantes, mais désormais le jogger ou le promeneur de chien sait qu’il circule à ses risques et périls.

Jeudi, les scientifiques venus de Bordeaux vont avoir du travail. Poser un diagnostic précis sur l’état des falaises ne va pas se faire en deux minutes.

Ensuite, la balle sera dans le camp des pouvoirs publics, sachant que le site d’Erretegia appartient au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Si le mal est profond et nécessite un traitement de choc, l’ardoise sera salée : on estime le prix de stabilisation d’une falaise à 30.000 euros le mètre linéaire…

Daniel de Luz


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2018 - 14:59 Biarritz aime la glisse, même sous la neige

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement