xoriburu.info
Coin des arts

Bidart en rire : Luis Sepúlveda joue au chat et à la souris


Jeudi 13 Novembre 2014


Max, Mix et Mex. Un garçon, un chat et une petite souris mexicaine... C'est un bien joli conte de Luis Sepulveda que la compagnie Les pieds dans l'eau propose samedi matin à la bibliothèque de Bidart.




C'est la compagnie de théâtre Les Pieds dans l'eau qui racontera l'histoire de Mix le chat et ses deux amis Mix et Mex ©DdL
C'est la compagnie de théâtre Les Pieds dans l'eau qui racontera l'histoire de Mix le chat et ses deux amis Mix et Mex ©DdL
Mix et Max grandissent l'un à côté de l'autre. Amis pour toujours. Aussi lorsque Max part faire ses études, pas question d'oublier Mix, le chat au profil grec, son compagnon. Les années passent, Max étudie et Mix vieillit et perd la vue. Jusqu'au jour où tombe entre ses pattes un bien jolie souris mexicaine, drôle et bavarde. Elle s'appellera Mex. Mix, Max et Mex... C'est un conte plein d'humanité et d'amitiés que Luis Sepúlveda a écrit en 2012. Pour titre L'histoire du chat et de la souris qui devinrent amis (1). Le récit est paru en France en 2013 publié par les éditions Metaillé et illustrée par Joëlle Jolivet.

Luis Sepúlveda fut dans une vie passée le chat favori d'un mandarin

Luis Sepúlveda aime tous les animaux. Et entre tous les chats avec qui l'écrivain né en 1949 au Chili dit tisser une relation particulière. Compréhensible si l'on en croit un astrologue chinois qu'il rencontra voilà des années, Luis Sepúlveda fut dans une vie passée le chat favori d'un mandarin !

L'auteur n'en est pas à son premier conte où il met en scène chats, êtres humain et autres animaux de la terre. En 1996, il publie Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Là aussi une belle histoire entre un chat qui prend sous son aile l'œuf d'une mouette, le couve et apprend à l'oiseau qu'il devient à prendre son envol. Improbable amitié entre deux êtres que dans la nature tout oppose.

Samedi, c'est la compagnie de théâtre Les Pieds dans l'eau, établie à Mourenx, qui racontera l'Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis. Un spectacle (2) pour tout public présenté par Ludovic Pellerin et Rosalie Batantou à la bibliothèque de Bidart dans le cadre de son festival Bidart en rire, le 1er tremplin humoristique de la côte basque.

« Nous pourrions dire que Mix est le chat de Max mais nous pourrions aussi indiquer que Max est l’humain de Mix. Cependant, comme la vie nous enseigne qu’il n’est pas juste que quelqu’un soit le propriétaire d’une autre personne ou d’un animal, disons alors que Max et Mix, ou Mix et Max, s’aiment l’un l’autre. On pourra dire aussi que Mix devient copain de Mex ...
Vous l'aurez compris Sepulvada nous entraine avec humour dans une histoire où, comme souvent, les animaux sont les héros... Une belle leçon de générosité et d'humanité à écouter en famille, pour se faire du bien au cœur et à la tête » promet l'affiche.

(1) En Espagnol, l'œuvre est parue sous le titre de Historia de Max, de Mix y de Mex.
(2) Samedi 15 novembre à 11h - Bibliothèque de Bidart - Entrée libre

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement