xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Balou, tonton des Toutous Surfeurs


Lundi 23 Juin 2014


Quand il le peut, Balou s'éclate dans les vagues de l'Atlantique. Son secret : une planche de surf ! Le labrador est l'un des tontons des toutous surfeurs de la côte basque. Des Toutous Surfeurs qui organisent en septembre prochain une compétition et initiation de surf canin à Biarritz.




Les aboiements éclatent. Dans la mousse blanche, Balou le labrador noir glisse. Il glisse fièrement campé sur sa planche de surf bleu roi. Seul. La vague meurt sur le sable et Balou saute de sa planche qui poursuit sa course. Ce n'est pas lui qui l'arrêtera. Balou le chien surfeur a ses deux coachs à ses côtés qui s'en chargeront.

Le surf canin reste un jeu

Balou en a vu passer des vagues sur le sable basque. Barbichette blanche sur robe noire, l'animal porte fougueusement ses neuf ans. Et si toutou surfeur avant l'heure il est devenu, ce n'est pas le hasard. Le chien avait tous les atouts en patte pour le devenir. D'un côté Argitxu, éducatrice canine qui voilà trois ans a créé Animalex. De l'autre Arnaud surfeur invétéré. Balou partage la vie du couple.

Balou a d'abord fait ses armes sur un morey. Il était déjà chien bien éduqué et connaissait sur le bout des ongles les positions assise, couchée et immobile. Et du morey le chien a sauté le pas pour plus grand. La planche de surf. Il s'est entraîné. Seul ou en binôme avec Arnaud ou Argitxu. « Le surf reste un jeu pour Balou, insiste Argitxu. Il y prend du plaisir. »

Pas question pour Argitxu et Arnaud d'obliger un chien à surfer. Pas plus que risquer sa vie sur des vagues trop puissantes. « Les plus grosses vagues que Balou a pu prendre avec moi faisaient 80 centimètres » précise Arnaud. Premier commandement du bon chien surfeur : aimer l'eau. Bref le surf canin serait à l'eau ce que l'agility est à la terre.

Les Toutous Surfeurs organisent une compétition le 7 septembre prochain

Balou n'est pas le seul chien à surfer au Pays Basque. Et c'est ce qui a conduit deux vétérinaires de la région à s'intéresser au sujet. Ils ont décidé de monter une association et lui ont donné le sympathique nom Les Toutous Surfeurs. Un hommage aux tontons surfeurs qui lancèrent ce sport sur la côte.

Les deux fondateurs ont poussé plus loin leur idée et veulent organiser le 7 septembre prochain une compétition et initiation de surf canin. Le but : prodiguer des conseils aux maîtres qui veulent pratiquer avec leurs chiens du surf canin. Jeu et sécurité restent leurs maîtres mots.

« Nous proposerons aux maîtres et leurs chiens de s'initier au surf canin, expliquent les deux praticiens. Des éducateurs canins se sont déjà rapprochés de nous pour apporter leur aide lors de cet évènement. » Ce sont les éducateurs canins qui initieront chiens et maîtres. Ils apprendront aux premiers à monter sur une planche, en mousse, et l'amèneront dans de petites vagues en bord de plage. Leur maître à ses côtés. « Rien n'est garanti : le chien pourra très bien avoir peur ! »

Les Toutous Surfeurs s'assureront que la plage reste propre

Question sécurité, Les Toutous surfeurs installeront un poste de secours vétérinaire lors de l'évènement. Avant même que le chien pose un coussinet sur une planche, les organisateurs s'assureront d'abord qu'il est en bonne santé. Et ils auront équipé les animaux d'un gilet de sauvetage avant de partir glisser sur les vagues ! Les planches de surf seront fournies.

« Par ailleurs, nous avons invité une association bordelaise de chiens de sauvetage à se joindre à nous pour des démonstrations de leur travail en mer. » Pour l'heure l'association rassemble l'argent nécessaire à l'organisation de la compétition. Car les gilets de sauvetage, entre autres, ont un coût.

« Et nous sommes en contact avec la municipalité de Biarritz pour qu'elle nous ouvre une de ses plages ! » Car si des chiens s'éclatent à glisser sur les vaguelettes, ils ne sont pas toujours bien vus des autorités publiques. En fait ils sont plutôt hors la loi sur le sable qui leur est interdit ! « Cette compétition est aussi l'occasion de rappeler aux maîtres que la plage doit rester propre. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

1 031 773 signatures contre les cages à poules

Une initiative citoyenne européenne lancée contre les cages en élevage a mobilisé jusqu'à ce jour plus d'un million de personnes. De quoi bientôt saisir l'Union européenne pour lui demander d'y mettre fin. Le Brexit menaçant, le Royaume Uni en a été écarté.

04/06/2019





Partager votre site



Recherche

La côte basque en images

La puce à l'oreille
30/05/2019

Coup de filet chez les pilleurs d'oiseaux

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont réalisé un joli coup de filet les 2 et 4 avril derniers dans le Nord : 21 verdiers d'Europe, 18 chardonnerets élégants, 12 linottes mélodieuses 10 sizerins flammés, 20 tarins des aulnes, 23 pinsons des arbres, 3 pinsons du Nord et 4 moineaux domestiques. Les 112 passereaux sauvages avaient été placés sous les barreaux par des particuliers peu scrupuleux qui n'avaient rien trouvé mieux que se servir chez dame Nature pour satisfaire leur soif d'euros. Ces oiseaux sont de fait le sujet d'un trafic bien organisé qui ira les exhiber dans des concours de chant ou de beauté « qui se déroulent principalement en Belgique. Les oiseaux, même ceux nés et élevés en captivité - dont la réglementation est plus souple - se reproduisent très mal. Le taux de survie est médiocre : au maximum 4 à 5 ans. D’où un turn over important. Les oiseaux sauvages capturés en nature alimentent toute la filière », explique l'ONCFS. Le trafic est juteux : 70 euros pour un chardonneret capturé dans son milieu. Le collectionneur doublera, voire triplera, la mise pour l'oiseau blanchi, avec une fausse bague homologuée. « Certains croisements permettent d’obtenir des spécimens très recherchés pour la qualité de leur chant ou pour leurs mutations. Les oiseaux « mutés » sont revendus entre 400 et 600 euros pièce pour les mutations courantes, et jusqu'à 1000 euros pour les plus rares. » Et pendant ce temps, les populations déclinent, de 40 % au plan national pour le chardonneret, de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014.



On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Téléchargement