xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Anglet, les animaux sont de la fête


Lundi 20 Octobre 2014


Samedi, l'espace de l'Océan à Anglet a ouvert grand ses portes à la fête des animaux. Une journée où toutes les espèces animales ont été au cœur des débats et des combats.




Ils ont vécu une guerre qu'ils n'ont pas choisie. Dans la salle de conférence de l'Espace de l'océan à Anglet, Ghislaine Rizon égraine les souffrances de ces milliers de chevaux, ânes et mulets qui ont accompagné les poilus dans leurs combats. La professeur d'histoire remonte le cours de leur histoire : équidés sortis des campagnes françaises, chevaux importés d'Amérique qui après trois semaines dans les cales des bateaux posent un sabot chancelant sur le sol européen... Et c'est la cacophonie des charges entre les obus qui tombent, les cavaliers qui hurlent et la boue où ils s'enlisent.

Aux côtés de Ghislaine Rizon, Joëlle Turcat, présidente du refuge Txakurrak et adjointe déléguée au maire d'Anglet, Anne-marie Boell et Florence Servais, conseillères municipales de la ville qui ce samedi 18 octobre fête la journée mondiale des animaux. Devant les quatre femmes, leurs auditeurs écoutent les horreurs de la Grande Guerre où des chiens, des chats, des chevaux, des pigeons... ont été les auxiiaires des soldats dans les tranchées et leurs compagnons.

Un chien du refuge de Bayonne est adopté !

La fête des animaux d'Anglet
  • La fête des animaux d'Anglet
  • La fête des animaux à Anglet
  • La fête des animaux à Anglet
  • La fête des animaux à Anglet
Il est plus de 18 heures lorsque la conférence a débuté. A côté, dans la grande salle de l'Espace, les visiteurs s'attardent d'un stand à un autre. Les uns se plongent dans la lecture des tracts des associations de protection animale présentes, les autres discutent avec leurs délégués.

Elles sont de tous les combats et sur tous les terrains. Local, national, européen... Animaux sauvages ou domestiques, mammifères marins ou insectes, aujourd'hui c'est la fête de tous les animaux. Paradoxe sémantique parce qu'en ce début de XXIe siècle, aucune espèce animale n'est réellement à la fête ! Des chiens et des chats sont abandonnés que les refuges de Bayonne et de Pau, ADAP64, accueillent à la pelle. Des oiseaux sont plombés par des tirs que le centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia soigne et relâche. Des équidés sont maltraités que l'association Zorte Berria recueille et place.

Des abeilles meurent sous le vent de certains pesticides et engrais dont l'association locale d'apiculteurs Erleak constate et dénonce les méfaits. Des baleines sont harponnés dont Réseau-Cétacés demande la fin de la chasse. Des taureaux sont tués pour lesquels Euskal Herria Bayonne Anti Corrida, le Crac et Alliance Anti-corrida luttent. Des chimpanzés deviennent orphelins, victimes du trafic de la viande de brousse et de la destruction de leur habitat que l'institut Jane Goodall accueille....

Des poules et des vaches sont enfermées 24 heures sur 24 dans les élevages industriels dont la PMAF demande la fin. Des veaux ou des canards sont abattus dans des conditions que l'OABA dénonce souvent. Des ours, des loups et des lynx attisent la colère des éleveurs et Ferus espère leur cohabitation. Des renards roux sont chassés parce qu'ils sont classés animaux nuisibles. Une notion que réfute la toute jeune association Cesb...

« C'est une superbe journée. En quittant la plage, des visiteurs sont même passés » se félicite Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot qui a accueilli un peu plus tôt dans l'après-midi Sylviane Alaux. Après un tour de stand en stand, la députée des Pyrénées-Atlantiques a rappelé le travail de son groupe parlementaire au sein de l'Assemblée nationale en faveur des animaux et l'importance du lobbying. « L'animal a droit au respect qui nous grandit aussi » a-t-elle conclu.

Cerise sur le gâteau de cette journée organisée par le refuge de Bayonne et la ville d'Anglet : un pensionnaire du refuge a trouvé une famille !

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Dominique le 02/01/2017 08:05 (depuis mobile)
Tout ce qui concerne les animaux me touche.

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement