xoriburu.info
Zooms

Alerte aux oiseaux marins sur le littoral


Dimanche 9 Février 2014


Depuis dimanche, Hegalaldia reçoit des dizaines d'appels : des oiseaux marins s'échouent le le littoral Atlantique. Exténués par les tempêtes successives. Oiseaux vivants pour certains. Morts pour beaucoup d'autres. N'hésitez pas à appeler le centre de sauvegarde de la faune sauvage si vous en trouvez un, épuisé sur la plage au 05 59 43 08 51 ou 06 76 83 13 31




Hier, mardi, l'océan n'a pas cessé de rejeter sur le sable des oiseaux marins. Le centre Hegalaldia a récupéré ce jour-ci 106 oiseaux. « Ce soir il nous reste sur la structure 131 Guillemots de Troïl, 20 Macareux moines, 2 Fous de Bassan, 2 Pingouins tordas, et 2 Mouettes : soit 157 oiseaux marins » fait le point sur sa page Facebook le centre. Et c'est sans compter les autres espèces, rapaces ou autres mammifères.

Une chaîne de solidarité s'organise

L'équipe salariée a trouvé un gros renfort avec une quinzaine de bénévoles pour l'aider aux soins et à la logistique. « De nombreux vétérinaires ou organismes nous ont appelés et ont servi de point de ralliement pour « stocker » les oiseaux avant leur transfert vers Hegalaldia. »

Après avoir lancé un appel dans la matinée, le centre a reçu des serviettes, bouillottes, journaux nécessaires aux soins des oiseaux qui arrivent déshydratés et en hypothermie. Et quelques victuailles pour que l'équipe puisse retrouver son énergie !

Pour faire face à ce surcroît d'activités et sauver les oiseaux qui lui sont confiés, Hegalaldia aurait besoin de :
- Charbon actif (se trouve en pharmacie), pour leur administrer avec les hydratants.
- Bouillottes, chauffage à gaz, tapis chauffants et lampes chauffantes : les oiseaux arrivent en hypothermie et nous devons les réchauffer pour qu'ils survivent.
- Serviettes de toilettes et torchons (pas de couvertures), et Journaux pour les salles de stabilisation.
- Aspirateur pour fond de piscine et épuisettes piscine, car certains seront bientôt prêts à rejoindre la piscine.
- 1 Balais brosse

A lire notre reportage Qumaria jette les guillemots de Troïl sur les plages Atlantique

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement