xoriburu.info
Les animaux de nos mers et rivières

A la découverte des baleines du golfe de Gascogne


Mercredi 6 Mai 2015


Grand dauphin, baleine de Cuvier, rorqual commun... Face à nos côtes, le golfe de Gascogne abrite pas moins de vingt-quatre espèces de mammifères marins. Depuis le 11 avril dernier, le centre de biodiversité d'Euskadi propose de les découvrir. On embarque sur un bateau de Hegaluze à Bermeo en Biscaye pour une balade commentée par les scientifiques de Ambar.




Dauphins, cachalots, rorquals... Cétacés à 10 heures permet de découvrir les mammifères marins du golfe de Gascogne ©Ambar
Dauphins, cachalots, rorquals... Cétacés à 10 heures permet de découvrir les mammifères marins du golfe de Gascogne ©Ambar
Cachalot, orque, baleine à bec de Cuvier, grand dauphin rorqual commun... Si la baleine des Basques a disparu du large des côtes basques, le golfe de Gascogne abrite encore de nombreuses espèces de mammifères marins. Pas moins de vingt-quatre en fait qui fendent ses eaux, s'y alimentent, s'y reproduisent et y donnent naissance. Une biodiversité marine insoupçonnée du littoral. Reste une solution : embarquer sur un bateau et larguer les amarres pour le grand large.

A l'écoute des dauphins

Le golfe de Gascogne abrite 24 espèces de mammifères marins ©Ambar
Le golfe de Gascogne abrite 24 espèces de mammifères marins ©Ambar
C'est justement ce que propose Cétacés à 10 heures (1) depuis le 11 avril dernier outre-Bidassoa. Des balades en mer organisées par le centre de biodiversité d'Euskadi, en partenariat avec la Société pour l'étude et la conservation de la faune marine, Ambar, et la société nautique Hegaluze.

Objectif affiché de ces balades en mer : faire prendre conscience de l'importance de la conservation de ces mammifères marins qui fréquentent le golfe de Gascogne.

Sur le bateau qui part de Bermeo en Biscaye, les membres d'Ambar commentent tout ce que les passagers peuvent observer. Observer et écouter car à bord un hydrophone. Une sorte de microphone subaquatique qui recueille les sons sous l'eau !

Cétacés à 10 heures propose deux types de sorties : une de quatre heures (38 euros pour les adultes, 25 pour les enfants entre 7 et 12 ans), la seconde de six heures ouvertes aux personnes de plus de 16 ans (48 euros).

A noter que l'office de tourisme de Santurtzi (2) propose en été des balades similaires. Les sorties durent entre 10 et 12 heures.

(1) Pour toutes informations sur les sorties de Cétacés à 10 heures et inscriptions, cliquez ici

(2) Pour s'informer cliquer ici

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 16:58 Un globicéphale échoué à Bidart


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement