Les animaux de nos maisons

Les feux de la peur


Jeudi 16 Août 2012


Il sent le basset. Il sent la poudre des feux qui a enflammé une heure plus tôt Biarritz. Le basset a peur. Peur que les feux éteignent les étoiles.




Les feux de la peur
Il s'arrête pile et lève le nez au ciel. Il hume à grandes bouffées. Il sent, le basset, ce que l'homme à ses côtés ne sent pas. Décidément le ciel pourrait tomber sur la tête des hommes qu'ils ne le sentiraient pas venir. Le fouet de sa queue tombe en berne. S'il pouvait l'enrouler contre son ventre et l'y tenir là bien au chaud. Il faut fuir se dit le basset. Fuir ces odeurs qui annoncent l'orage. Mais l'homme à ses côtés ne sent rien. ils ne sentent pas grand chose les hommes. Ils ne sentent pas les humeurs des feux.

Une heure plus tôt, le basset dormait. La tête contre le fauteuil noir du salon.. Tranquillement. Ses rêves peuplés de… Il ne s'en souvient plus. Dehors, les premières détonations. Il ne les a pas entendues, perdu dans ses rêves. Mais des copains ont aboyé sur leurs balcons. Et les oiseaux se sont tus, terrés dans les feuillages sombres des arbres. Les étoiles se sont éteintes. Et les feux ont surgi dans le ciel. Captivant le regard de la foule.

Sur la Grande-Plage, place Bellevue, sur le plateau de l'Atalaye. ça grouillait de monde. Des enfants sur les épaules de leurs pères, des bébés dans les bras de leurs mères. Quelques chiens dans les pieds de la foule. Certains indifférents à l'agitation de la ville. Dans le ciel de la nuit, les feux ont éclairé les visages ahuris de leur beauté.

La terre, l'eau, l'air et le feu : les quatre éléments que les feux ont célébré. Une nuit féérique sur Biarritz. Au bouquet final, le basset, lui, a connu le cinquième élément : la peur. La peur qui transpire par tous les pores de sa peau. Son corps tremble de tous ses membres. Son cœur bat la chamade. Qu'il est donc long ce bouquet final applaudi par la foule ! Que son crépitement qui enflamme les cœurs humains crisse dans ses oreilles.

Finalement, l'homme à ses côtés a fini par comprendre : « d'accord, on rentre le basset. Je ne sais pas ce que tu sens ? C'est pourtant la fin des feux ! » Autour d'eux, la foule s'est éloignée. Les voitures ont repris leur chemin. Les étoiles se sont rallumées. Le basset dort maintenant. Perdu dans ses rêves. Loin des démons du feu.

Virginie Bhat



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 964 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com