Eko-société

Les collabos du campo

Tauromachie


Samedi 21 Mai 2011


La saison est déjà bien lancée. Dans les élevages, les bœufs jouent à fond leur rôle de « collabo ».




La feria de Séville vient de s’achever, la San Isidro e Madrid, cycle d’une trentaine de spectacles taurins, un véritable pensum, bat son plein. Déjà, des norias de camions circulent entre les élevages et les arènes, en attendant de passer la surmultipliée en été. Des milliers d’animaux vont, cette année encore, quitter leur campo, leurs mares et leurs chênes lièges, pour rejoindre les étroits corrals des arènes de France, d’Espagne et du Portugal.

Sans rallumer l’inépuisable feu qui divise pro et anti corridas, on peut quand même montrer du doigt les collaborateurs zélés qui trompent la confiance des taureaux en les amenant insidieusement vers le labyrinthe d’embarquement dont la dernière chicane s’ouvre sur la cage installée sur le camion. Or, ces cipayes européens ne sont pas des hommes, mais des bœufs dressés, appelés mansos ou cabestros, dont le signe de reconnaissance, outre l’absence du scrotum, important chez ces animaux, est une cloche attachée à un collier.

Dans la vie sauvage des ganaderias, les cabestros sont les grands amis des taureaux, auxquels ils servent de guide. On les repère vite grâce à la cloche, et comme ils sont couards, le taureau peut leur coller des coups de corne pour les bousculer, ou se calmer les nerfs. Le cabestro ne rend pas les coups, cette passivité évite les bagarres, généralement mortelles entre taureaux, et permet au bœuf de vivre vieux. Beaucoup plus vieux que le taureau dont l’espérance de vie, sauf grâce rarissime, ne dépasse pas cinq années.

La trahison

Depuis sa naissance, le taureau de combat pense donc que le cabestro est son ami. Quand il le suit, c’est aller vers la finca pour des soins vétérinaires, ou, mieux encore, pour gagner un nouveau territoire où la nourriture est plus abondante. En outre, le taureau brave étant inquiet de nature, le bœuf le rassure par sa placidité. Jusqu’au jour où…

Ce jour où un camion et des hommes arrivent à l’élevage et garent le véhicule à proximité d’un enclos cimenté. Aidés de cavaliers, les cabestros guident les taureaux, qui n’ont aucune raison de se méfier, de la forêt où ils vivent vers l’enclos. C’est dans le labyrinthe bétonné aux portes actionnées depuis des passerelles que les collabos vont donner leur pleine mesure. Là, plus de cavaliers pour les aider, ce sont eux qui mènent le bal tragique jusqu’à ce camion qui, tel la barque de Charon, mène vers le séjour des morts. Méfiant, hésitant, le fauve finit toujours par craquer et par suivre le félon.

Lorsque le « sauvage » s’aperçoit que le « domestique » l’a berné, il est trop tard, la trappe de la cage s’est refermée. Le cabestro est taillable et corvéable à merci, mieux que recyclable, il est réutilisable des dizaines de fois dans la saison, pendant des années, et quand il a fini d’exercer, il prend le chemin de l’abattoir. Certes, il n’aura jamais eu son nom sur les programmes de Madrid ou de Bayonne, mais il aura vécu heureux dans des paysages splendides, avec pour tout inconvénient quelques coups de corne dans les fesses ou un coup de trique (rare) du vaquero. Le prix de la trahison n’est pas cher payé…


Daniel Deluz



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 964 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com