Les animaux de nos villes et campagnes

Le ragondin, les jolies dents de Marion


Samedi 17 Août 2013


Au milieu des canards et des foulques du lac Marion, une petite tête, oreilles rondes et moustaches blanches, apparaît. Le mammifère aux dents orange qui fend les eaux est aussi attentif que les oiseaux aux miettes de pain jeté par les promeneurs. Rencontre avec le castor des marais.




Le ragondin est le seul rongeur à posséder des incisives orange ©V.B.
Le ragondin est le seul rongeur à posséder des incisives orange ©V.B.
« Tiens ! Il mange des carottes ? » A califourchon entre les eaux du lac et la terre ferme de la berge, le drôle d’animal grignote. Il a porté à sa bouche ses pattes avant, longues griffes. Indifférent semble-t-il aux quelques passants qui jettent du pain aux canards et foulques d’eau. Non, ce ne sont pas des carottes que la bête déguste. Mais du pain qu’il a piqué aux oiseaux.

Quelle est donc cette couleur orangée qui saute aux yeux dans cette barbichette blanche? Quatre incisives qui mordent à pleine dent dans la croûte. Quatre dents qui poussent à longueur de temps... Quatre dents dont l’émail arbore cette tranchante couleur orange à nul autre pareil chez d’autres rongeurs. Juste derrière elles, des lèvres obturables qui permettent à cet étrange animal de grignoter les plantes aquatiques, bouche fermée, tout en nageant ! Derrière elles, se cache le Myocastor corpus, mieux connu sous le nom de ragondin.

Végétarien, le ragondin est cæcotrophe

Le ragondin a été importé d'Amérique du sud ©V.B.
Le ragondin a été importé d'Amérique du sud ©V.B.
Le mammifère semi-aquatique est originaire d’Amérique du sud. Outre Atlantique il y était chassé pour sa fourrure. Mais à force d’être traqué, il se fit rare et dès 1830 un chapelier de Buenos Aires s’intéressa à son élevage. Quelques décennies plus tard, le ragondin débarqua sur le territoire européen ou les qualités de son poil attisèrent les convoitises. Les élevages fleurirent.

Mais ce n’est pas la seule mission que l’homme attribua au ragondin au début du siècle dernier. L’animal fut aussi chargé de lutter contre la végétation envahissante dans certains marécages ! Le castor des marais est surtout végétarien : végétaux aquatiques, tubercules, racines voire des fruits et légumes quand il en déniche. Et pour que son système digestif tire profit de chaque élément nutritif de ce régime, le ragondin est cæcotrophe. Comme le lapin ou le castor, il a une digestion à double détente : il va manger les crottes issues de sa première digestion ! Comportement qu’il n’aura pas devant les déjections issues de sa seconde digestion.

Quel que soit leur but, les élevages n’ont pas su contenir l’animal qui s’en échappa. Quand certains propriétaires ne les lâchèrent pas dans la nature pour s’en débarrasser. Depuis, celui que l’on appelle aussi castor des marais a conquis de nombreux plans d’eaux, rivières et marais surtout lorsque ces habitats aquatiques abritent une flore dense.

La femelle du castor des marais porte ses mamelles sur les flancs

Le castor des marais cohabite avec les canards et les foulques du lac ©V.B.
Le castor des marais cohabite avec les canards et les foulques du lac ©V.B.
Sur le lac, le ragondin, grégaire et sédentaire, fend les eaux mordorées par le soleil. Sa queue n’a pas le panache de celle du castor mais la finesse du rat. De 25 à 40 centimètre de longueur, écaillée et peu poilu, elle lui sert de gouvernail tandis que ses pattes arrière larges et palmées le propulsent.

L’après-midi touche à sa fin et l’ombrage des arbres se fait plus frais. Les canards col vert barbotent le long des berges. Les foulques plongent en quête de nourriture, végétation aquatique et écrevisses de Louisiane. Parfois l’un des oiseaux lâche un ricanement satanique. Le jeune foulque au duvet gris pousse de petits cris. Il va d’un adulte à un autre jusqu’à retrouver son parent.

Devant les miettes de pain lancées par les promeneurs, les canards et les foulques se précipitent. Quitte à traverser le lac pour se les approprier. Le ragondin débarque parmi eux qui s’écartent pour lui laisser la place. Les animaux semblent cohabiter. « Un jour, j’en ai vu cinq au cours de ma promenade. Les uns après les autres : ils ne nageaient pas au même endroit ! » lance une dame aux cheveux blancs, la hanche fatiguée. Une famille éclatée ?

C’est à sept ou huit mois que le ragondin atteint sa maturité sexuelle. En couple, la femelle donne naissance entre cinq et sept petits qu’elle allaitera environ huit semaines. Et pour faciliter l’allaitement en toute circonstance, même dans l’eau alors qu’elle nage, la dame porte ses mamelles sur les flancs et non le ventre. Accrochés à ses tétines, ses petits se laissent ainsi porter par leur mère nourricière au fil de ses pérégrinations aquatiques ! Ils s’émanciperont du joug parental vers l’âge de trois mois.

La queue du ragondin, longue et écailleuse, craint les grands froids

Le ragondin creuse des galeries le long des berges pour s'y abriter ©V.B.
Le ragondin creuse des galeries le long des berges pour s'y abriter ©V.B.
Le long des berges, les castors des marais creusent des galeries de quelques mètres, dont l’une d’elle possède une entrée immergée. Ils s’y reposent, elle y donne naissance sur un nid d’herbes confectionné, ils s’y abritent des intempéries et des prédateurs. Car ces rongeurs craignent le grand froid : ils y perdent leur queue qui gèle. Et la gangrène les menace....

En Amérique du Sud, ce sont les jaguars et les caïmans qui régulent leur population. En Europe, les adultes qui peuvent peser quelques huit à dix kilos ont peu de prédateurs. A part peut-être les chiens ou les loutres. Les plus jeunes craindront le vison, le renard, la loutre... et certains rapaces.

Faute de prédation naturelle convaincue sur un continent européen dont il n’est pas originaire, le castor des marais a conquis des espaces aquatiques où il est devenu parfois animal non grata. L’homme blâme des dégâts aux cultures qu’il consomme aux abords des plans d’eau, aux ouvrages hydrauliques et aux berges qu’il creuse... Mais peu d’études existent sur l’évaluation de ces dégâts.

L’espèce lorsque sa population est trop dense est jetée aux gémonies. D’autant qu’elle peut être porteuse, mais comme d’autres espèces, de la leptospirose et de la douve du foie, transmissibles aux hommes et aux animaux domestiques. Pour contrôler sa prolifération, la France a placé le ragondin dans sa ligne de mire et l’a classé nuisible. Par arrêté du 8 juillet 2013, le Myocastor coypus peut, toute l'année, être piégé en tout lieu, détruit à tir et déterré, avec ou sans chien.

Tiens, je ne l'ai pas vu hier, s'exclame désapointée une mère de famille à son fils. Dans ses mains du pain. Elle scrute le lac. Son visage s'éclaire : une petite tête aux moustaches blanches fend les eaux du lac.

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Août 2016 - 18:36 Au chaud les Moineaux

Mardi 29 Mars 2016 - 16:16 Cruauté à l'abattoir de Mauléon


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 847 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com