Ecosystèmes

La marée noire en Nouvelle-Zélande englue les oiseaux


Lundi 17 Octobre 2011


Le 5 octobre dernier, un porte-conteneur battant pavillon libanais s'échouait au large de Tauranga en Nouvelle-Zélande. Alors que bien des regards se tournaient vers le pays pour la Coupe du monde de rugby, le navire menaçait de perdre ses marchandises, certaines toxiques, et son fuel. Les opérations de pompage ont été retardé par le mauvais temps. Les équipes se mobilisent pour sauver la faune sauvage.




Ici un pingouin soigné au centre de Tauranga ©Maritime New Zeland
Ici un pingouin soigné au centre de Tauranga ©Maritime New Zeland
Les opérations de pompage ont commencé aujourd’hui en Nouvelle-Zélande. Le temps l’a permis, les hommes ont lancé l’opération et parvenu dans la nuit à soutirer 21 tonnes de pétrole des cuvées du porte-conteneur Rena. Les autorités espèrent maintenir les efforts tant que les conditions météorologiques le permettront. Mais elles pourraient changer d’ici peu.

Pour l’heure quelque 300 tonnes de carburant ont déjà souillé la baie de Plenty. Là où le Rena s’est échoué le 5 octobre dernier. Le pays est inquiet car cette région au sud d’Auckland est un paradis marin. SI le Rena venait à se briser, il lâcherait plus de mille tonnes de pétrole qui menacerait sa biodiversité et son écosystème.

Sur la côte, les secouristes de la faune sauvage arpentent les moindres recoins. Pas moins de 80 km où ils ramassent les animaux touchés par la première vague de marée noire. Ils capturent les phoques pour contrôler leur état. La faune sauvage a déjà payé son tribut. 1 250 oiseaux ont déjà trouvé la mort (1), englués dans la marée noire. Les principales victimes sont des espèces de haute mer, notamment les puffinures plongeurs (Pelecanoides urinatrix), les puffins volages (Puffinus gavia)et les puffins de Buller, s’alarme la LPO en France tenu informer par son correspondant néo-zélandais, The Royal Forest and Bird Protection Society.



Un cormoran huppé nettoyé au centre de soins de Tauraga. ©Massey University
Un cormoran huppé nettoyé au centre de soins de Tauraga. ©Massey University
Toutes ces espèces (pétrels, puffins, albatros, fous…) s’installent actuellement pour nicher sur les îles alentours, à proximité de la zone de pollution. On estime ainsi qu’environ 10 000 puffins gris, des milliers de puffinures plongeurs, d'océanites frégates et de Puffins volages sont déjà installés sur leur site de nidification.

Par ailleurs, une colonie de plusieurs milliers de fous niche sur « les White Island » et près de 200 à 300 manchots pygmées vivent sur la côte, à proximité de la pollution.

Le nombre important de puffins de Buller, retrouvés mort, est également significatif. Cette espèce ne niche, en effet, que dans les Poor Knights Islands, au nord d’Auckland et à plus de 200 kms de la zone de naufrage, ce qui indique que la zone d’impact a déjà dépassé la baie de Plenty.

Jusqu’à présent le centre de soins pour la faune sauvage alerté s’occupe de 181 oiseaux vivants et trois phoques (2).

La Baie de Plenty abrite aussi une petite colonie de pluviers roux. Les équipes de secours espèrent pouvoir capturer la plupart afin de les protéger. Une attention particulière est accordée à cette espèce parce qu’elle est en danger. Sa population compte 1500 individus précisent les autorités maritimes du pays.

A lire

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Avril 2016 - 16:45 Carpe Diem, le monstre de la Nive

Vendredi 5 Février 2016 - 15:11 Un petit air de printemps sur Mouriscot



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 894 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com