Eko-société

L'expérimentation animale, une question européenne


Vendredi 10 Janvier 2014


La fin de l'expérimentation européenne et de ses 11,5 millions de cobayes ? Une initiative citoyenne européenne a réuni plus d'un million de signatures. Si toutes les signatures sont validées, la Commission européenne aura trois mois pour y répondre.




Près de 11,5 millions d'animaux sont utilisés pour l'expérimentation dans l'Union européenne selon le dernier rapport de la Commission européenne
Près de 11,5 millions d'animaux sont utilisés pour l'expérimentation dans l'Union européenne selon le dernier rapport de la Commission européenne
« Nous demandons instamment à la Commission européenne d'abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine. » Plus d’un million d’européens a signé cette initiative citoyenne européenne. 1 326 807 pour être exact. Cette initiative qui avait été lancée par Stop Vivisection a été clôturée le 2 novembre dernier.

La Commission pourrait donner une réponse dans les trois mois

L’initiative citoyenne européenne n’est pas une pétition comme une autre. Elle a été mise en place par l’Union européenne pour permettre aux eurocitoyens de la saisir sur une question bien précise et invite la Commission européenne à présenter une proposition législative dans un domaine dans lequel l'UE est habilitée à légiférer. La Commission doit l’examiner et y répondre dans les trois mois. Que la réponse soit négative ou positive.

Mais l’organisation d’une initiative répond à un cadre bien précis. D’abord, pour en lancer une, il faut créer un «comité des citoyens» composé d'au moins sept citoyens de l'UE résidant dans au moins 7 États membres différents. Ce ne sont pas les associations ou autres organisations qui peuvent les gérer directement. Rien ne les empêche en revanche d’y apporter leur soutien, comme Antidote Europe et . Ensuite, l’initiative doit être soutenue par au moins un million de citoyens européens issus d'au moins 7 pays sur les 28 que compte l'Union. Un million de signatures réunies en un an, pas plus.

Les premières étapes ont donc été franchies avec succès par Stop Vivisection qui vient de remettre les signatures aux 28 pays membres de l’Union. Maintenant les autorités de chaque Etat doivent certifier les signatures. Si le nombre de signatures est bien confirmé, au moins un million, l’initiative passe à l’étape suivante. Dans les trois mois, la Commission rencontre les organisateurs, qui pourront leur exposer en détail le contenu de leur initiative. Et le Parlement européen pourra entendre au cours d’une audition publiques ces mêmes organsiateurs. A savoir,«  André Ménache, vétérinaire, représentant de l'initiative et directeur d’Antidote Europe, et Gianni Tamino, professeur de biologie et suppléant », a fait savoir l’association Antidote Europe dans un communiqué le 7 janvier dernier. L'association s’oppose à l’expérimentation animale pour « des raisons strictement scientifiques ».

L'expérimentation animale dangereuse pour la santé humaine ?

A la suite de ces rencontres, la Commission européenne donnera sa réponse. La Commission n'est pas obligée de présenter une proposition législative à la suite d'une initiative. Si elle décide de le faire, la procédure législative normale est lancée : sa proposition est présentée au législateur (en général le Parlement européen et le Conseil ou seulement le Conseil dans certains cas) et elle entre en vigueur après avoir été adoptée.

« La décision de la Commission européenne aura des conséquences directes sur la santé publique. Si la Commission refuse d'abolir l'expérimentation animale, les substances chimiques qui imprègnent déjà nos corps à notre insu, continueront à être testées et dédouanées - sur des animaux. Il ne faudra pas alors s'étonner que le nombre de cancers, de maladies neurologiques, etc. -chez des personnes de plus en plus jeunes- continue à augmenter. » a commenté Anditode Europe.

Le succès de Stop Vivisection montre que les citoyens attendent de la Commission européenne la mise en place d'une recherche scientifique et toxicologique digne du 21ème siècle, et d'une réglementation qui se dote enfin de méthodes de tests capables de protéger efficacement notre santé et celle des générations futures.

Près de 11,5 millions de cobayes animaux dans l'Union européenne

Souris, rats, gerbilles, chiens, chats, chevaux, lapins sont des cobayes de palliasses scientifiques qui sont les plus cités. Mais d’autres espèces sont utilisées à des fins scientifiques : renards, chevaux, porcs ânes, phoques, canaris,... En fait, l’expérimentation a utilisé près de 11,5 millions d’animaux en 2011. Ce sont les dernières et froides statistiques publiées par la Commission européenne le 5 décembre dernier. Statistiques qui notent une baisse de plus de 500 000 animaux utilisés par rapport à 2008.

Les souris sont l'espèce la plus utilisée (de 61 % des animaux utilisés), suivies par les rats (14 %). « La seconde catégorie d'animaux les plus utilisés est composée, comme les années précédentes, par les animaux à sang froid, qui représentent près de 12,5 %. Viennent ensuite les oiseaux qui, avec 5,9 % des animaux utilisés, constituent la troisième catégorie principale d'animaux. Comme indiqué dans les trois précédents rapports statistiques, aucun singe anthropoïde n'a été utilisé à des fins expérimentales dans l'UE en 2011 » livre le rapport de la Commission.

Simba et Abraham, macaques crabiers de laboratoire, échappent à la mort

Seuls peu d’animaux de laboratoires échappent des griffes finales des laboratoires qu’est la mort. Parfois des chats ou des chiens que des associations récupèrent à la demande des laboratoires qui les ont utilisés. En France, l’association Graal est parvenue l’an dernier à placer 250 chiens et 15 chats rapporte le Journal du Dimanche le 5 janvier dernier dans article sur le sujet de l’expérimentation animale.

Parfois ce sont des singes. Comme Simba et Abraham, deux macaques crabiers, le premier des Philippines, le second de l’ile Maurice. Après des années dans un centre d’expérimentation français, à la demande ce dernier, ils sont en quarantaine au Natuurhulpcentrum, l’un des plus grands centres de reclassement pour animaux sauvages d’Europe du Nord situé en Belgique. Leur réhabilitation a été favorisée par
L’association Graal et la fondation 30 millions d’amis.

La fin de l’expérimentation est-elle une chimère du XXIe siècle ? La Commission européenne saura-t-elle apporter une première pierre à l’édifice ?

Virginie Bhat



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Coup d'aile des oiseaux bleus sur le Pays Basque: Un vol, puis deux, puis trois... Ce mardi matin pris par le frima… https://t.co/N2JIMYlHuB
Mercredi 15 Novembre - 09:14
xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 1015 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com