Zooms

Iccat : Oceana reste sur sa faim


Lundi 19 Novembre 2012


Si l'Iccat, la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, a établi un quota de pêche à 13 400 tonnes pour le thon rouge, elle a laissé les requins sur le banc de touche. Réaction de l’ong Oceana.




La réunion de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Iccat en anglais ou Cicta en français) s’achève aujourd’hui à Agadir. Les parties contractantes sont parvenues à se mettre d’accord sur un quota global de capture de thon rouge de l’Atlantique est et de la Méditerranée : 13 400 tonnes pour 2013. Elles attendront de nouvelles études scientifiques pour déterminer les prises de capture pour les années suivantes.

Le requin taupe commun reste sans protection

Les réactions des ong écologistes ne se sont pas faites attendre. Ainsi l’association de protection des océans Oceana Europe se dit-elle satisfaite de cette dernière décision. A contrario, elle dénonce l’attentisme de l’Iccat au regard des autres espèces menacées tels que les requins alors que sept propositions ont été présentées pour assurer leur conservation.

Si la Commission en a bien adopté une, elle a rejeté celles de l’Union européenne. A savoir la protection du requin taupe commun et le plafonnement des prises de requin taupe bleu. Cette dernière espèce est péchée sans encadrement alors qu’elle est menacée.

Allison Perry, experte en requins et scientifique de la faune marine à Oceana Europe, a condamné l'abandon des requins lors de la réunion annuelle : « La Cicta a échoué à assumer ses responsabilités en matière de gestion des pêcheries de requins en Atlantique. Permettre aux stocks de gravement s’épuiser, puis interdire leur capture ne peut pas être considéré comme une gestion responsable. Bien qu’ils représentent plus de 15% de toutes les captures déclarées à la Commission, les requins capturés dans les pêcheries de la Cicta restent entièrement non gérés. »

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 988 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com