Les animaux de nos mers et rivières

Guadeloupe : deux tortues vertes sur satellite


Lundi 15 Novembre 2010


Dès potron-minet, ce matin, les bénévoles du Réseau tortues marines Guadeloupe seront le pont. En pleine mer, ils procéderont à la pose de balises de suivi satellite (balise Argos) sur deux tortues vertes. Le but ? Espionner sans déranger les déplacements de ces deux animaux dans les eaux côtières de l'archipel. Et ainsi connaître les aires d'alimentation de cette espèce.




Sur les plages de l'archipel guadeloupéen, les tortues vertes pondent peu. Elles fréquentent les eaux locales pour se nourrir ©xoriburu.info
Sur les plages de l'archipel guadeloupéen, les tortues vertes pondent peu. Elles fréquentent les eaux locales pour se nourrir ©xoriburu.info
Les tortues vertes sont l'une des sept espèces de tortue marine qu'abritent encore les mers et les océans de la planète Terre. Leurs six autres compagnes s'appellent la tortue à dos plat, la tortue couanne, la tortue olivâtre, la tortue de Kemp, la tortue imbriquée et enfin la tortue luth. Elles sont toutes menacées, inscrites sur la liste rouge de l'Union mondiale pour la conservation de la nature (Uicn).

Les eaux antillaises françaises sont fréquentées par cinq des sept espèces de tortue. Ni la tortue à dos plat ni la tortue de Kemp n'y vivent. La première n'a qu'un seul territoire, l'Océanie, la seconde préfère les côtes du continent américain, Mexique et Etat-Unis.

La tortue verte, pour sa part, habite de multiples eaux côtières. Des populations demeurent aussi bien en mer Méditerranée qu'au large de la Mauritanie, dans les eaux japonaises que yéminités. C'est une espèce migratrice qui, selon le stade de sa vie (juvénile...), va séjourner dans un lieu plutôt qu'un autre. Ainsi, "si les tortues vertes pondent rarement dans la plupart des îles antillaises, analysent Johan Chevalier et André Lartiges dans leur étude Les tortues marines des Antilles, elles s'y alimentent fréquemment sur les zones d'herbiers sous-marins et d'algues." La raison pour laquelle deux d'entre elles vont être suivies en Guadeloupe.


Deux tortues vertes seront suivies par balise Argos dans les eaux de Guadeloupe © Sophie Bedel
Deux tortues vertes seront suivies par balise Argos dans les eaux de Guadeloupe © Sophie Bedel
Les tortues vertes à peine nées quittent les plages où leurs mères les ont pondues à l'état d'œuf. Elles vont en pleine mer, souvent près des îlots de Saragassum. Elles y vivent, carnivores, jusqu'à atteindre une taille de 20 à 25 cm environ. Puis elles regagnent des milieux littoraux. Et d'un régime carnivore, elles passent à une alimentation quasiment exclusivement herbivore.
Adultes, leur carapace peut mesurer jusqu'à un mètre trente. Elles pèseront souvent 150 kg.

Les tortues marines ont, ces siècles derniers, été surexploitées, pour leurs écailles, leur viande, leurs œufs... Mais, à l'instar des autres tortues marines, la tortue verte, classée en danger d'extinction par l'UICN, est une espèce protégée par la législation française (arrêté ministériel de 2005).
La capture ou même le dérangement de toutes ces espèces sont désormais strictement interdits.

Pour autant, leurs populations sont encore fragiles. Dans les Caraïbes, elles restent menacées par le braconnage, les captures accidentelles liées à la pêche, la modification de leur habitats et la destruction des sites de ponte et d'alimentation. Ce sont les raisons pour lesquelles elles font l'objet de plans de conservation. En Guadeloupe, depuis 2003, d'un Plan de restauration appelé PRTMAF. Dans le cadre de ce plan, s'inscrit la pose de balise Argos demain matin (1). Quatre ans après que des balises ont été posées sur des tortues vertes en ponte.

(1) Ce projet est porté par la cellule technique Antilles françaises de l’ONCFS, en partenariat avec le CNRS de Strasbourg et l’association Kap’ Natirel. La pose des balises est réalisée en partenariat avec le CNRS et avec le soutien d’Orangina Schweppes et de la DIREN.

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 16:58 Un globicéphale échoué à Bidart


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Coup d'aile des oiseaux bleus sur le Pays Basque: Un vol, puis deux, puis trois... Ce mardi matin pris par le frima… https://t.co/N2JIMYlHuB
Mercredi 15 Novembre - 09:14
xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 1019 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com