Coin des arts

Ecologique dans sa mort


Mercredi 7 Mai 2014


Peut-on rester écologique jusqu'au bout ? Jusque dans sa mort et ses obsèques ? La question n'est pas si incongrue qu'elle paraît. Dans un petit livre Je veux des funérailles écologiques, Lætitia Royant se penche sur le sujet.




Ecologique dans sa vie. Et dans sa mort ? Comment rester fidèle à ses principes de vie une fois décédé ? C'est la question que s'est posée Lætitia Royant et dans un petit livre, pas si incongru, l'auteur livre quelques pistes pour y parvenir.


L'incinération n'est pas si écologique

C'est à la suite du décès de son père et l'organisation de ses funérailles que Lætitia Royant s'est plongé dans le monde complexe des cérémonies funéraires. En tête : préparer ses propres obsèques. Des obsèques en harmonie avec la vie qu'elle mène : écologique.

L'incinération est-elle plus écologique que l'inhumation ? Les corps défunts polluent-ils la terre ? Les cercueils et urnes funéraires ont-ils un impact sur notre environnement ? Des questions a priori que l'on se pose peu. L'auteure l'a fait tout simplement.

L'incinération écologique ? C'est une idée toute reçue ! Elle libère son lot de gaz. Oui, les corps que la vie a quitté ont un impact sur l'environnement. Et les habits qu'ils porteront dans leur ultime demeure aussi. Et encore oui, les cercueils ou les urnes peuvent se révéler néfastes à l'environnement. Pourquoi ? Et comment peut-on l'éviter s'il l'on veut vivre en accord avec ses principes écologiques ?

Lætitia Royant ne se contente pas de pointer du doigt les pollutions que des obsèques traditionnelles génèrent. Elle a cherché des alternatives, les plus écologiques possibles aujourd'hui et les propose à la lecture dans son petit guide Je veux des funérailles écologiques (1): des cercueils en carton, des vêtements mortuaires en fibre naturelle ou bio... L'auteure ira jusqu'à suggérer quelques cérémonies d'adieux qui sortent des sentiers battus.

(1) Auto-édité et tiré à deux cents exemplaires - 4 euros

Virginie Bhat

Tags : Eko-conso, France



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 964 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com