Eko-société

Eco'vie toujours plus militant


Mercredi 30 Janvier 2013


Le salon Eco'vie revient à Biarritz ce week-end à la Halle d'Iraty. Plus écolo que jamais, il accueille cent cinquante exposants investis. Le salon est à découvrir et déguster dès vendredi matin. Explications de Luc Petit, son organisateur.




Eco'vie toujours plus militant
Le cinquième salon Eco'vie se tient de vendredi à dimanche à la halle d’Iraty de Biarritz. Luc Petit, organisateur de l’évènement est maintenant rompu à l’exercice, et présente cette fois un évènement qu’il souhaite plus dense, plus populaire, et encore plus « écolo ».

« Au fil des ans, nous devenons de plus en plus militants, et nous souhaitons être le plus pédagogue possible dans trois grands domaines qui concernent tout le monde, l’habitat, l’alimentation et le bien être ».


Après un exercice 2012 couronné de succès, avec 7000 visiteurs pour 160 exposants, et au final un indice de satisfaction de 95%, Luc Petit entend faire encore mieux en élargissant au maximum les sujets proposés, tout en réduisant le nombre d’exposants qui passe à 150. « J’ai refusé du monde, mais, la configuration des lieux m’a conduit à revoir l’espace pour un meilleur confort des visiteurs ».

Bizi ! Greenpeace ou les faucheurs volontaires

Le forum des associations occupe l’étage, les exposants le rez de chaussée. Et du côté des associations, la variété et le prestige sont au rendez vous, puisque Bizi, Greenpeace, ou les faucheurs volontaires voisinent avec la LPO, EHLG, Bil ta Garbi, le yoga méditation ou la protection animale. Ou encore Terre buissonnière ou la Commission de recherche et d’information sur la radioactivité.

On retrouve aussi de grands acteurs à l’étage des exposants, notamment le COL et Lurzaindia. Lors de la présentation du salon, la représentante du COL d’ailleurs a insisté sur l’engagement de plus en plus écologique et social de sa « maison ».

« Pour nous, rencontrer le public est primordial, car notre dernier programme par exemple est un projet périurbain où les futurs propriétaires ont leur mot à dire. Nous sommes à l’écoute de leurs propositions, et ils peuvent s’approprier des espaces communs et imaginer leur configuration. On peut acheter un ou deux mètres carrés d’une salle de jeu ou d’un espace paysager ».

Des OGM aux huiles de massage

Des conférences et des ateliers vont rythmer ces trois jours, là aussi avec la diversité comme maître mot. Fukushima deux ans après, comment installer les paysans, les OGM, climat pratic, l’eau, les énergies, les semences, les massages, le stress, la lithothérapie ou encore la dégustation commentée des vins bio.

Qu’on se rassure, tout n’est pas archi sérieux ou « intello » dans le salon. Les stands alimentaires et bien être promettent d’être ludiques et appétissants. On pourra même apprendre à élaborer des huiles de massage. Et découvrir des produits bio qui ravissent el palais, en provenance de toutes les régions. « 60% des exposants viennent de l’extérieur des Landes et du Pays Basque, précise Luc Petit, et dans l’alimentaire, la proportion est encore plus importante. Il est capital de s’ouvrir aux autres cultures ».

Le salon ouvre ses portes vendredi, samedi et dimanche, de 10h à 19h. Entrée général 5 euros, gratuit pour les moins de 14 ans. Luc Petit glisse le clin d’œil de 2013 : « On ignore souvent que le textile se recycle, alors au lieu de jeter les vêtements vraiment hors d’usage, on peut les apporter avec soi, le salon les dirigera vers le recyclage ».

Daniel de Luz




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Coup d'aile des oiseaux bleus sur le Pays Basque: Un vol, puis deux, puis trois... Ce mardi matin pris par le frima… https://t.co/N2JIMYlHuB
Mercredi 15 Novembre - 09:14
xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 1015 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com