Eko-société

Des insectes au menu !


Mardi 14 Mai 2013


Une grillade de grillons, un sandwich au pâté de vers... les insectes sont déjà dans les assiettes de près de deux millions de personnes dans le monde. Et demain sauront-ils conquérir le reste de la planète alors que les experts louent leurs qualités nutritives ?




De quel insecte demain l'homme nourrira son espèce ? ©.VB
De quel insecte demain l'homme nourrira son espèce ? ©.VB
Tous les insectes n’ont pas la cote dans le monde. Pour les humains, il existe d’un côté les bons. De l’autre, les mauvais. Les abeilles pollinisent leurs cultures. Les criquets les détruisent. Les moutisques-tigres transmettent des maladies. Les asticots nettoient les tissus morts des plaies... L’homme se creuse la tête pour favoriser les uns et détruire les autres. Mais voilà qu’il leur cherche un nouveau dessein : nourrir son espèce !

Les insectes vertueux convaincront-ils les hommes de les consommer ?

Déjà plus de deux millions de personnes dans le monde en consomment. Mais pourquoi les autres ne leur emboiteraient-elles pas le pas d’autant que selon les experts de la FAO (1), les insectes possèdent bien des vertus.

Vertus nutritives : protéines, lipides, calcium, fer et zinc. Le bœuf contient en moyenne 6 mg de fer pour 100 g de poids sec, alors que ce chiffre varie entre 8 et 20 mg pour 100 g de poids sec chez la sauterelle, selon l'espèce et le type d'aliments que cette espèce elle-même consomme, souligne l’organisation.

Vertus écologiques : « les insectes produisent une faible part des émissions telles que le méthane, l'ammonium et autres gaz à effet de serre dégagés par le fumier qui favorisent le réchauffement et polluent l'environnement. »

Vertus économes : « Parce que les insectes sont des animaux à sang froid, ils n'utilisent pas l'apport énergétique de l'alimentation pour maintenir leur température corporelle. En moyenne, les insectes consomment seulement 2 kg de nourriture pour produire 1 kilo de viande d'insecte. Le bétail, à l'autre bout du spectre, nécessite 8 kg de nourriture pour produire 1 kg de viande. »

Reste à en convaincre le consommateur ! Un challenge dès lors que l’on sort des mouvements de mode... C’est pour lever les barrières que la FAO a décidé de donner un coup de projecteur sur les insectes comestibles alors que se tient depuis ces deux derniers jours à Rome la conférence internationale sur les forêts au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Une conférence où a été mis en lumière le rapport Les insectes comestibles : perspectives d'avenir en matière de sécurité alimentaire humaine et animale.

Les insectes auront-ils droit au respect de leur bien-être ?

Pour lever les premiers a priori, les auteurs de ce rapport soulignent que les insectes peuvent d’abord servir à nourrir les animaux d’élevage... « Les insectes d'élevage offriraient une solution durable pour éviter toute surexploitation susceptible d'affecter des espèces plus prisées, souligne la FAO. Certaines espèces, comme les vers de farine, sont déjà produites à une échelle commerciale puisqu'elles sont utilisées sur des marchés de niche comme l'alimentation des animaux domestiques, les zoos et la pêche de loisir. Si la production était plus automatisée, cela rabaisserait les coûts à un niveau où le secteur profiterait d'une substitution de la farine de poisson par la farine d'insecte pour nourrir les élevages, par exemple. En conséquence, cela aurait pour avantage d'augmenter l'offre de poisson disponible pour la consommation humaine. »

Pour l'heure, les insectes dégustés par les hommes sont avant tout prélevés dans la nature. Développer leur élevage est donc devenu un nouveau défi. Certaines entreprises ont d’ores et déjà fait le pari de ce nouveau marché. Ainsi dans la région Midi-Pyrénées, voilà deux ans la société Nicronutris s’est lancée dans l’élevage d’insectes consommables et la commercialisation de sachets de grillons et de vers de farine déshydratées... et de chocolats et de macarons ! Créneau serré puisque l’entreprise a fait le pari de l’élevage durable : les insectes sont nourris de produits issus de l’agriculture biologique ; ils grandissent sans hormone ou autre substance dopante...

Pour répondre à une demande peut-être demain mondiale, quelle forme prendra l’élevage de ces insectes ? Fermier ou industriel ? Et quelle attention accordera-t-on aux conditions dans lesquelles ces animaux seront élevés ? Une autre question à laquelle les experts devraient peut-être déjà répondre : celle du respect du bien-être animal. Mieux vaut pour une fois se poser la question avant qu'après la création des élevages !


(1) Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture


A lire aussi sur xoriburu.info Des insectes dans nos assiettes ?

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 964 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com