Les animaux de nos maisons

Bali lance une campagne contre la rage


Mardi 28 Septembre 2010


Bali abrite pas moins de 400 000 chiens errants dans ses rues. Et doit affronter chaque année des cas de rage. Alors que dans d'autres régions d'Indonésie l'euthanasie massive des animaux a été la loi, l'île a choisi une option plus douce : leur vaccination anti-rabbique. Avec l'aide de l'ong internationale WSPA. Un bel exemple de coopération internationale alors qu'aujourd'hui est la journée mondiale contre la rage.




La vaccination et la stérilisation des chiens errants sont la solution douce pour lutter contre la rage et pour le bien-être animal. ©xoriburo.info
La vaccination et la stérilisation des chiens errants sont la solution douce pour lutter contre la rage et pour le bien-être animal. ©xoriburo.info
A chaque jour de l'année, une célébration. Aujourd'hui, la journée à été placée sous la lutte contre la rage. Une maladie transmissible qui tue encore 50 000 hommes par an, en majorité des enfants.

Souvent les territoires qui sont confrontés à ce fléau abritent une forte population de chiens errants dans leurs villes. Les animaux qui ne sont pas sujets de soins vétérinaires peuvent être porteurs de rage. Certains pouvoirs publics utilisent l'arme fatale pour tenter d'éradiquer le fléau : l'euthanasie massive des chiens. Une méthode dénoncée par les associations de protection animale.

L'euthanasie, outre la violence qu'elle génère, ne lutte pas efficacement contre la rage. C'est le contrôle des populations canines que les uns et les autres prônent. D'ailleurs, l'OIE, Organisation mondiale pour la santé animale, a édité à ce sujet des normes internationales.
"Lorsque les conditions locales le permettent, la vaccination des chiens constitue la mesure la plus efficace, son coût étant dans tous les cas très inférieur au coût du traitement des personnes mordues" expliquait le Dr Bernard Vallat, directeur général de l'OIE dans un communiqué le 9 août dernier.
L'organisation poursuivait dans son communiqué : " Ceci est néanmoins très difficile à mettre en œuvre dans les pays en développement. A titre d'exemple certains auteurs estiment que le coût moyen de stérilisation et de vaccination avant de relâcher un chien errant capturé s'élève à environ 100$, alors que des dizaines de milliers de chiens sont concernés dans ces pays. L'aide internationale s'avère donc indispensable le plus souvent. "

Du 7 au 8 septembre dernier, l'OIE organisait d'ailleurs une conférence mondiale contre cette maladie à Séoul. Le thème était : la prévention à la source animale est la solution la plus durable. La conférence qui a réuni de nombreux experts sur le sujet, autorités publiques, l'OMS et la FAO, devait examiner les dernières avancées sur la vaccination anti-rabbique, surtout parentéale et orale, des animaux domestiques et sauvages, les politiques de gestion de population canine errante...

Bali a justement décidé d'appliquer à la lettre le sujet. Dans l'île, plus de 400 000 chiens errants. La communauté, principalement hindouiste, est plutôt opposée à leur euthanasie. Mais elle n'avait jusqu'ici pas le choix des armes devait expliquer les autorités publiques. Pour cette nouvelle journée, Bali a officiellement opté pour leur vaccination, avec l'aide de l'association internationale de protection animale WSPA. La campagne de vaccination devrait durer cinq ans. Le gouvernement australien participe à sa mise en œuvre en donnant 375 000 doses de vaccins.

Mike Baker, le directeur de WSPA, a estimé que "en choisissant d'éradiquer la rage par la vaccination, Bali emprunte le chemin le plus efficace pour protéger la santé de ses citoyens, ainsi que des milliers de touristes qui visitent l'île chaque année. Avec cette campagne, Bali est un exemple pour les autres pays où la rage continue d'être un défi."

Lorsque la WSPA avait proposé cette campagne aux autorités de l'île, l'association avait cité pour exemple Mexico. Les pouvoirs publics maintenant vaccinent 16 millions de chiens chaque année. Et la maladie a quasi disparu. A contrario, dans la région indonésienne de Flores, un tiers de la population canine a été tuée entre 1998 et 2001, or la rage reste encore aujourd'hui un grave problème.


Ester Gran

Tags : Chiens



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016


A télécharger : Sur les chemins du Pays Basque


Vos photos

Indice de la qualité de l'air à Bayonne


Partager votre site


xoriburu.info : Faut-il cesser de tuer les animaux pour se nourrir ?: Quelle agriculture dans mon panier... https://t.co/JUOeGjSjGr https://t.co/3NWmfvy78U
Samedi 5 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Le Jardin public est tombé sur un os: Des toiles d'arraignées, des squelettes à deviser... https://t.co/qf8hemZbBt https://t.co/7krcUAiyDj
Mardi 1 Novembre - 09:16
xoriburu.info : Au chaud les Moineaux: La chaleur tient en tenaille Biarritz et la côte basque. Les... https://t.co/mV5HRJzxIe https://t.co/3AyvSfQIXg
Mercredi 17 Août - 10:14
xoriburu.info : Des hirondelles survolent le lac Mouriscot: Chaque année, en avril, une colonie... https://t.co/XrxEkROmvw https://t.co/RUoCsVUAB4
Lundi 11 Avril - 10:16





On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement

Nos diapos ou vidéos
29/03/2016 | 963 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 90



cookieassistant.com